Eurosport

Toto Wolff (Mercedes) : "C'est soit délibéré, soit de l'incompétence"

Wolff : "C'est soit délibéré, soit de l'incompétence"

Le 08/07/2018 à 18:42Mis à jour Le 08/07/2018 à 18:55

GRAND PRIX DE GRANDE-BRETAGNE - Toto Wolff, le directeur d'équipe de Mercedes, n'a pas apprécié la faute de Kimi Räikkönen (Ferrari) à l'endroit de Lewis Hamilton (Mercedes) au départ, et a sévèrement taclé Ferrari, dimanche à l'arrivée.

Lewis Hamilton, de sa pole position, s'est créé son propre malheur en loupant complètement son départ, dimanche à Silverstone. Troisième au premier tournant derrière Sebastian Vettel (Ferrari) et son coéquipier Valtteri Bottas, il s'est ensuite fait bousculer par Kimi Räikkönen (Ferrari) au virage n°3. Reparti 17e, il a finalement sauvé la deuxième place grâce de deux interventions de la voiture de sécurité, mais son patron ne décolérait pas à l'arrivée.

"Lewis a fait une remontée incroyable. Il était bon dernier et deuxième était le maximum qu'il pouvait espérer pour limiter les dégâts. Il a fait une course fantastique", a lancé le directeur d'équipe des Gris.

"C'était un incident de course avec Räikkönen", a ajouté le manager autrichien. "Nous avions été sortis une première fois au Castellet (ndlr : Bottas avait été envoyé en tête-à-queue par Vettel) et là, c'est la seconde. Ça représente beaucoup de points perdus au championnat du monde des constructeurs. Pour reprendre les mots de James Allison (directeur technique de Mercedes) : 'C'est soit délibéré soit de l'incompétence'. Je vous laisse juge".

Frustré par cette deuxième défaite en huit jours alors que son pilote leader avait encore toutes les chances de s'imposer, Toto Wolff a visiblement choisi d'envoyer un contre-feu pour ne pas laisser les membres de son équipe ressasser leurs erreurs. Et leurs fâcheuses conséquences. Lewis Hamilton a donné sept points à Vettel à Silverstone et il en compte donc à présent huit de retard sur l'Allemand. Quant à la situation au championnat du monde des constructeurs, elle devient un peu plus tendue pour les Gris, distancés de 20 longueurs par les hommes de Maranello.

0
0