Les statistiques 2021 de Charles Leclerc étaient jusque-là bien maigres. Le pilote Ferrari, en pole position mais non partant à Monaco, n'avait en fait mené qu'un Grand Prix, pendant un tour à Bakou, et il n'était pas encore monté sur le podium. Bien qualifié, il a saisi dimanche à Silverstone l'opportunité de rappeler à tous le formidable compétiteur qu'il peut être dès que les circonstances et sa machine le lui permettent.
Le film de la course
Plus réactif que son voisin de deuxième ligne Valtteri Bottas (Mercedes) au départ, il a tiré parti de l'accrochage entre Lewis Hamilton (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull) au premier tour pour se positionner en tête. Impeccable lors du second départ, au 3e des 52 tours, il a dominé le Grand Prix de Grande-Bretagne jusqu'à ne pouvoir contenir le retour du septuple champion du monde, lancé à ses trousses après la purge d'une pénalité de dix secondes, lors de son arrêt au stand, au 28e passage.
Grand Prix de Grande-Bretagne
Verstappen fustige Hamilton et son "comportement irrespectueux et antisportif"
18/07/2021 À 18:55
La Scuderia a pris quelques risques puisqu'elle n'a fait rentrer son leader que deux tours plus tard. Mais au-delà de ce premier succès depuis le Grand Prix de Singapour 2019 (signé Sebastian Vettel) qui a finalement fui les Rouges, le natif de Monte-Carlo peut regretter le temps perdu par des coupures moteur intempestives lors de la première partie de l'épreuve. "Oh non, j'ai des coupures moteur", a-t-il signalé à son équipe, au 15e tour, avant une récidive au passage suivant. "Le problème semble résolu. Tu peux continuer !", l'a même rassuré son ingénieur, Xavier Marcos, précisant que Lewis Hamilton avait lui aussi ses propres soucis. De cloques sur les pneus avant, en l'occurrence.
Hamilton dénonce l'agressivité de Verstappen : "Je ne vais baisser la garde devant aucun pilote"

"On ne s'y attendait pas"

Preuve qu'à part ça, sa SF21 pouvait mener un train d'enfer, Charles Leclerc a abaissé le meilleur tour dans la 21e boucle, avant d'essuyer de nouvelles interruptions de son V6... "Ne monte pas les rapports lorsque tu as des coupures", lui a conseillé son assistant espagnol. Ce qui l'a effectivement tranquillisé le restant de la course.
Combien de dixièmes, voire de secondes, "Charlot" avait-il laissé en route ? On ne saura jamais, et le pilote de la "rossa" n°16, malgré sa terrible déception et l'accolade chaleureuse de Lewis Hamilton à l'arrivée, n'en a pas fait mention outre mesure dans son rapport de fin d'épreuve.
"C'est difficile de savourer à 100%, a-t-il avoué à Jenson Button, champion du monde 2009. Cela été une course incroyable. Je n'ai pas donné 100% de moi-même, mais 200% ! Cela n'a pas suffi dans les deux derniers tours. Félicitations à Lewis parce qu'il a fait un travail incroyable. C'était amusant dans la voiture, mais il m'en manque un tout petit peu en termes de rythme."
Une Ferrari si proche de la victoire, les tifosi eux-mêmes n'auraient raisonnablement pu l'espérer en début de saison. Ni les hommes et femmes de la Scuderia, à entendre le pilote de la principauté. "On ne s'y attendait pas, a-t-il confirmé. Après les qualifications, on pensait être suffisamment compétitif, mais pas à ce point en course aujourd'hui. On était particulièrement rapide en 'medium', un peu moins bien en 'dur', mais on était plus rapide que ce à quoi on était habitué."
https://i.eurosport.com/2021/07/18/3175957.jpg

"Mon équipe travaille incroyablement bien"

"Dans le premier relais, j'ai dû faire des changements sur le volant pour gérer les coupures, a-t-il détaillé. Après ça, j'ai senti que j'avais tout sous contrôle. J'ai réussi à me détacher et mener la majorité de la course (ndlr : 49 des 52 tours). Malheureusement, Lewis était juste un peu plus compétitif en 'dur'. J'ai bien senti son rythme lorsqu'il s'est rapproché, et je n'ai rien pu y faire. Le bon côté des choses est que nous étions plus rapides que quiconque en 'medium'. C'était impressionnant. En 'dur', nous avions un peu moins l'avantage mais nous avons montré un super rythme."
"Mon équipe travaille incroyablement bien, et je suis très fier d'elle. C'est génial d'avoir ce type de course. Tout le monde travaille beaucoup, ça prouve qu'on va dans la bonne direction. Ce ne sera pas simple, mais on va tout donner pour revenir au top", a-t-il conclu.
"Charles a mené une course fantastique, dans la suite de ses excellentes performances vendredi et samedi, l'a félicité Mattia Binotto, le directeur d'équipe. Ce Grand Prix a été positif pour nous, pas seulement en termes de résultats, mais surtout par nos progrès. Après le Grand Prix de France, l'ensemble du groupe a bien réagi. Nous savons que nous n'en sommes pas au point de nous battre pour les premières places de façon régulière, que deux voitures sont plus rapides que la nôtre. Mais c'est important que nous travaillions dans la bonne direction."
Grand Prix de Grande-Bretagne
Facture doublée pour Red Bull et "quelques rounds avec Tyson Fury" pour Verstappen
23/07/2021 À 21:10
Grand Prix de Grande-Bretagne
"J'ai trouvé la pénalité sévère" : Mercedes défend Hamilton après le crash avec Verstappen
21/07/2021 À 18:12