On attendait la réplique de Max Verstappen. Qui n'a pas bien vécu les différents aspects de son accident du premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne, dimanche. Les 51 G qu'il a encaissés évidemment au fond du virage Copse, où Lewis Hamilton (Mercedes) l'a malencontreusement envoyé, les 25 points qu'il y a laissés au passage, même si en l'occurrence les aspects comptables sont dérisoires face aux graves conséquences physiques qu'il aurait pu subir. Mais, surtout, il n'a pas aimé l'absence de retenue qu'il espérait de la part de son rival dans la course au titre. Qui a fait chavirer une huitième fois la foule à Silverstone - un record pour un pilote dans son épreuve nationale - en doublant au bout d'une magnifique remontée Charles Leclerc (Ferrari), à deux tours de la fin.
Le film de la course
Grand Prix de Grande-Bretagne
Crash à 51 G de Verstappen, éliminé au 1er tour après un contact avec Hamilton
18/07/2021 À 14:12
Lewis Hamilton ne pouvait être traité autrement qu'en héros par un public de 140.000 personnes éblouies par sa maestria, même s'il a été jugé responsable de ce gros couac par les commissaires de la FIA, qui lui ont infligé une pénalité de dix secondes. Au bout de 52 tours d'un suspense à couper au couteau, l'Anglais a exprimé sa joie d'en être arrivé là et signifié sa gratitude à ses fans, comme il l'avait fait vendredi, après sa pole position provisoire.
Hamilton dénonce l'agressivité de Verstappen : "Je ne vais baisser la garde devant aucun pilote"
Visiblement, cette insouciance a heurté Max Verstappen qui, passé par le centre médical du circuit, a ensuite été transféré à l'hôpital. Duquel il a donné de ses nouvelles brièvement dans un message amer, via Twitter.

"Il a un peu mal à une épaule et il a des contusions un peu partout"

"Content d'aller bien, écrit le Néerlandais . Très déçu de m'être fait sortir comme ça. La pénalité infligée ne nous aide pas et ne rend pas justice vu la dangereuse manœuvre de Lewis. Alors que je suis encore à l'hôpital, ces célébrations sont un comportement irrespectueux et antisportif mais nous passons à autre chose."
"Ça va, mais c'est un gros coup, avait commenté son père Jos Verstappen, ancien pilote de Formule 1, pour la chaîne néerlandaise Ziggo Sport, alors que son fils était au centre médical. Il se sent un peu groggy. Il va aller à hôpital pour un scanner, mais ça va. Il a un peu mal à une épaule et il a des contusions un peu partout. Ça craint."

Marko réclame une suspension pour Hamilton

"J'ai regardé l'accident et Max a aussi dit : 'je lui ai donné assez d'espace et il a conduit sa roue avant dans l'arrière de ma voiture. Là, on sait qu'on a tort", avait ajouté l'ancien pilote de Formule 1, qui a jugé "ridicule" la pénalité de dix secondes.
Conseiller sportif chez Red Bull Racing, Helmut Marko a aussi pris position dans cette triste histoire. "C'est clair comme du cristal, a tranché l'ancien pilote de Grand Prix et vainqueur des 24 Heures du Mans, pour la chaîne Sky Allemagne. Si l'adversaire tape la roue arrière avec son roue avant, ce n'est pas un incident de course. C'est un comportement négligent et dangereux. Ce comportement imprudent et dangereux devrait être puni par une suspension", a ajouté l'Autrichien de 78 ans, qui ne fait pas souvent dans la demi-mesure.
Pour justifier la pénalité donnée à Lewis Hamilton, les commissaires ont écrit dans leur communiqué : "La voiture n°44 a tourné légèrement derrière, à l'intérieur. La n°44 était sur la une trajectoire qui n'a pas atteint la corde, avec de l'espace disponible à l'intérieur. Quand la n°33 a tourné dans le virage, la n°44 n'a pas évité le contact et la roue avant gauche de la n°44 a touché l'arrière droite de la n°33. La n°44 est jugée de façon prédominante en faute."
Grand Prix de Grande-Bretagne
Facture doublée pour Red Bull et "quelques rounds avec Tyson Fury" pour Verstappen
23/07/2021 À 21:10
Grand Prix de Grande-Bretagne
"J'ai trouvé la pénalité sévère" : Mercedes défend Hamilton après le crash avec Verstappen
21/07/2021 À 18:12