C'est une course de légende qui vient de se dérouler sous nos yeux. Lewis Hamilton (Mercedes), méconnaissable depuis cinq courses, pénalisé de dix secondes pour un accrochage avec Max Verstappen (Red Bull) dès la première boucle du Grand Prix de Grande-Bretagne, a remonté un écart de plus de huit secondes sur Charles Leclerc (Ferrari) pour prendre la tête à deux tours de l'arrivée et enlever une huitième victoire dans son jardin de Silverstone !
Le Monégasque n'a rien pu faire face à la fusée britannique, portée par 140.000 spectateurs en délire, et prend la deuxième place devant Valtteri Bottas (Mercedes). L'écurie Red Bull est la grande perdante de la dixième manche du championnat du monde, puisqu'elle voit revenir en force Mercedes au classement des constructeurs.
Grand Prix de Grande-Bretagne
Crash à 51 G de Verstappen, éliminé au 1er tour après un contact avec Hamilton
18/07/2021 À 14:12
Irréel. Incroyable. Magnifique. Les mots manquent pour définir la performance que vient de réaliser Lewis Hamilton (Mercedes), pourtant septuple champion du monde. Et le Britannique de célébrer, drapeau à la main, en voiture et à pied vers les tribunes, comme un gamin, du haut de ses 99 victoires dans la catégorie reine du sport automobile. Dimanche, King Lewis a écrit une nouvelle page de sa légende sur ses terres, à Silverstone.
Le natif de Stevenange semblait avoir fâché les Dieux de la course depuis quelques temps. Depuis cinq courses, plus précisément, et le Grand Prix d'Espagne. Sans cesse dominé par Max Verstappen, son jeune rival aux dents longues, qui ne le ménageait pas. Hamilton avait même consenti à retourner au simulateur, à Brackley, alors qu'il n'était pas spécialement fan de la besogne. Mais ses efforts ont payé.
Son départ, roue dans roue avec Verstappen, avait annoncé un après-midi fou. Ca n'a pas loupé : quelques hectomètres plus loin, le Néerlandais tapait la roue avant-gauche de la monoplace frappée du n°44. Fin de course cruelle pour le pilote de Red Bull, drapeau rouge pour les autres. Charles Leclerc (Ferrari), blotti derrière les deux prétendants au titre mondial, avait senti le coup, comme tout le monde, et pris tranquillement la tête des commandes pour le restart.

Le chassé devenu chasseur

Au-dessus de la mêlée face à Lando Norris (McLaren, P4 devant son coéquipier Daniel Ricciardo), le Monégasque s'envolait alors vers la victoire, sa première depuis Monza et septembre 2019, 70 ans et quatre jours après le premier succès de la Scuderia Ferrari (José-Froilan Gonzalez) en Formule 1... à Silverstone. Hamilton ? On ne voyait pas comment le Britannique pouvait jouer à nouveau les premiers rôles dans la course, pénalisé de dix secondes pour l'accrochage.
Mais on le sait : il n'a cure de l'impossible et s'efforce de le montrer dès que l'occasion se présente. Il avait été chassé au Castellet, il y a un mois, et Verstappen s'était emparé de la victoire en toute fin de Grand Prix. Hamilton a retenu la leçon et s'est mué en prédateur. Il s'était déjà rapproché lorsque le moteur de Leclerc avait montré des signes inquiétants. L'ombre de Bahreïn 2019 planait au-dessus du Monégasque, qui a tenu bon.
Il a fallu attendre l'inversion des positions entre Valtteri Bottas et son coéquipier, à la 41e boucle, pour entrevoir un scénario qui échappait à toute logique, dans une course où les Français ont été à la peine (Esteban Ocon P9, Pierre Gasly P11). Hamilton avalait une seconde à chaque tour, Leclerc scrutait ses rétros mais entendait le public scander : "IT'S HAMMER TIME !"
La démonstration de King Lewis a pris fin à l'avant-dernière boucle, et 25 points sont tombés dans l'escarcelle du septuple champion du monde. Le voilà revenu à huit unités de Verstappen au classement des pilotes. Le championnat est relancé, et vient vraisemblablement de connaître un tournant dans la rivalité, sans grabuge jusqu'à ce virage de Copse, entre les deux hommes forts de la saison. Vivement la suite !
Grand Prix de Grande-Bretagne
Facture doublée pour Red Bull et "quelques rounds avec Tyson Fury" pour Verstappen
23/07/2021 À 21:10
Grand Prix de Grande-Bretagne
"J'ai trouvé la pénalité sévère" : Mercedes défend Hamilton après le crash avec Verstappen
21/07/2021 À 18:12