Max Verstappen a réalisé la bonne affaire du jour, samedi à Silverstone, en délogeant dès le départ de la course sprint Lewis Hamilton (Mercedes) de sa première place pour tout s'approprier : la victoire, le bonus de trois points et la pole position dans les livres d'Histoire.
Le film de la course sprint
Grand Prix de Grande-Bretagne
Hamilton pointe le mal de Mercedes : "Nous avons perdu de la performance sur les départs"
17/07/2021 À 17:54
Mécontent comme on avait pu le faire d'avoir été battu in extremis par son challenger anglais lors de la séance de qualification, le Néerlandais s'est refait illico, pour aborder dans les meilleurs conditions le Grand Prix de Grande-Bretagne. Où il visera une cinquième victoire en six courses.
Red Bull et l'apport de Pérez, Russell plutôt que Bottas, les courses "sprint" : écoutez Les Fous du volant avec Jean-Eric Vergne
Mais, surtout, il attendait de voir ce que le nouveau format de week-end allait donner, et il n'a pas été déçu. A part un détail qu'il a soulevé, et qui a surpris chez ce pilote pas tellement porté sur la dimension historique et la tradition en Formule 1. "C'était différent. J'ai adoré piloter avec peu d'essence configuration de course, a-t-il déclaré à Sky Sports. La voiture était plus vive et bien meilleure à piloter. C'est juste un peu étrange d'obtenir une pole position lors d'une course. Peut-être faut-il juste s'y habituer. Je pense qu'une pole position serait méritée après un tour spécifique."

Pneus cloqués

Effectivement, c'est peut-être quelque chose que les autorités de la Formule 1 devront revoir, vu les nombreuses remarques de pilotes à ce sujet. En clair, ça n'aurait peut-être rien coûté d'attribuer la pole position à Lewis Hamilton.
Pour le reste, le n°1 mondial a surtout apprécié le premier tour, avant de prendre irrémédiablement ses distances sur la Mercedes n°44. "C'est difficile de dépasser ici mais nous avons pris un bon départ et vécu une bonne bagarre avec Lewis dans le premier tour, a-t-il noté. A part de là, nous avons essayé de rouler à notre propre rythme mais nous nous sommes poussés l'un l'autre jusqu'à la fin, comme vous avez pu le voir à l'état de nos pneus cloqués."
https://i.eurosport.com/2021/07/17/3175283.jpg
"Je dois adresser un grand merci aux supporters, a-t-il ajouté. Je sais qu'ils sont là principalement pour les pilotes britanniques, mais c'est génial de les voir applaudir et tout ce que je veux, c'est avoir une grosse bataille avec Lewis et tous les autres dimanche pour continuer de divertir les fans."
Verstappen, la pole position au sprint
Quand il dit "tous les autres", on ne sait pas tellement de qui il veut parler, tant Lewis Hamilton a été le seul à s'accrocher à son rythme samedi. Mais avec plus d'essence dimanche, la donne sera peut-être différente, car la notion de préservation des gommes entrera en ligne de compte. Et de poser l'équation qu'il devra résoudre : "Les Mercedes sont super rapides dans les lignes droites car nous roulons avec plus d'appui. 88% de la piste est accélérateur à fond, mais il faudra s'assurer d'être rapide dans les virages."

"Un jour médiocre de ma part"

S'il pense que l'Anglais sera son adversaire direct, il aura peut-être aussi Valtteri Bottas dans ses roues à un moment, car Mercedes pourra jouer à deux contre un en termes de stratégie. Parce que Sergio Pérez s'est magistralement loupé au 5e tour, embarqué dans un tête-à-queue sans fin, mais heureusement sans dégâts. Reparti dans les profondeurs du classement, le Mexicain est rentré au stand pour abandonner dans l'avant-dernier tour, sur injonction de son équipe.
"C'était un jour médiocre de ma part et je peux simplement dire à l'équipe que je suis désolé car j'ai perdu l'arrière de la voiture en bataillant avec Lando [Norris], ce qui a ruiné ma course, a déclaré 'Checo'. C'était en milieu de virage (à Chapel). J'étais déjà en train d'appuyer fort sur l'accélérateur et je pense avoir été piégé par des turbulences et je suis devenu un passager très tôt dans le virage. J'ai évité tout contact, mais après le tête-à-queue, j'ai eu beaucoup de vibrations dans les pneus et c'était fini. L'équipe était inquiète de ces vibrations et il n'y avait plus rien à gagner. Nous serons en fond de grille dimanche et ce ne sera pas facile de dépasser ici. J'attaquerai dur pour marquer autant de points que possible. C'est un point bas pour moi aujourd'hui mais demain sera un autre jour."
"C'est notre première pole position à Silverstone depuis 2019, et ça marque la fin d'une série de neuf pole positions de Mercedes, s'est félicité Christian Horner, le directeur d'équipe de Red Bull Racing. Le départ a été le moment crucial pour nous et nous savions que Lewis était particulièrement rapide dans le secteur 1. Rester devant dans la ligne droite principale a donc été particulièrement important pour nous. Nous avons opté pour un retrait de la voiture de Checo afin de procéder à un check complet pour de nécessaires question de sécurité."
Grand Prix de Grande-Bretagne
Hamilton pointe le mal de Mercedes : "Nous avons perdu de la performance sur les départs"
17/07/2021 À 17:54