Getty Images

Christian Horner (Red Bull) : "Nous payons ces moteurs des millions…"

Horner : "Nous payons ces moteurs des millions…"

Le 29/07/2018 à 20:57Mis à jour Le 30/07/2018 à 17:22

GRAND PRIX DE HONGRIE - Max Verstappen (Red Bull) a craqué lors de son abandon, dès le 6e des 70 tours, dimanche au Hungaroring. Son patron Christian Horner a rappelé que Red Bull paie cher pour des moteurs Renault peu fiables.

En garant sa Red Bull au sixième tour du Grand Prix de Hongrie, Max Verstappen a explosé de rage à la radio. "J'en n'ai rien à foutre que ce moteur explose ! C'est une putain de blaque cette merde, en permanence !"

Le Néerlandais a abandonné cette année pour d'autres raisons à Sakhir (boîte de vitesses), Bakou (accident) et Silverstone (freins), mais le moteur Renault lui a occasionné quelques sérieuses déconvenues aux essais.

La première conclusion technique est que le MGU-H de Viry-Châtillon a lâché le Néerlandais, alors cinquième.

"Je ne vais pas en rajouter mais nous payons des millions pour ces moteurs, pour une fabrication de première classe, nec plus ultra, et on voit que c'est clairement en dessous de ça. C'est donc frustrant", a réagi Christian Horner, le directeur d'équipe de RBR. "C'est comme ça. Nous laisserons Cyril [Abiteboul, le directeur d'équipe de Renault Sport Racing] nous voir pour présenter ses excuses."

0
0