Getty Images

S'entraîner ou non, pas vraiment un dilemme pour les pilotes de F1 pendant les vacances

Après l'effort, le réconfort ?
Par AFP

Le 30/07/2018 à 22:57Mis à jour Le 30/07/2018 à 22:59

GRAND PRIX DE HONGRIE - Fête, farniente, voyage ou entraînement intensif pour garder la forme... Que font les pilotes de Formule 1 pendant la trêve estivale qui a débuté ce lundi ? Eléments de réponse.

Suivre un programme d'entraînement structuré, comme tout au long de la saison, ou faire de l'exercice uniquement quand l'envie leur en prend : les pilotes de F1 n'ont pas tous le même programme pour les trois semaines de trêve du mois d'août. "Qu'est-ce tu fais pour les vacances ?" La question est revenue en boucle en marge du Grand Prix de Hongrie, remporté dimanche par Lewis Hamilton (Mercedes), qui en a profité pour porter à 24 points son avance sur Sebastian Vettel (Ferrari) au championnat du monde, avant le prochain rendez-vous, à Spa-Francorchamps fin août.

Le pilote jet-setteur, très attentif à son physique, fait partie de ceux qui ne comptent pas freiner sur le sport. "Je suis pas vraiment le genre à rester couché sur la plage, assure-t-il. Je vais faire pas mal d'activités, m'entraîner et me préparer pour la seconde partie de saison. (...) Bien sûr je vais me relaxer mais le plus important pour moi est de refaire le plein d'énergie et je le fais en restant actif." Le quadruple champion du monde a également prévu de voyager - "parce que j'aime ça et que je veux en profiter tant que je suis célibataire" - et de passer du temps avec sa mère, sa soeur et les enfants de celle-ci, puis avec des amis. Il a également plusieurs mariages au programme, "donc je suis sûr que nous allons faire la fête", poursuit-il.

Stage pour Ocon, triathlon pour Grosjean

Vettel et son coéquipier Kimi Räikkönen ont au contraire prévu de rester chez eux, en Suisse, avec femme et enfants. "A part des excursions d'une journée à vélo ou aller à pêche", l'Allemand, fidèle à son personnage, assure ne pas avoir prévu grand chose. "Ca va être assez ennuyeux mais ça me convient très bien."

Parmi les stakhanovistes, on compte Esteban Ocon (Force India), qui après des vacances sur la Côte d'Azur avec ses amis se rendra dans les Pyrénées pour un de ces stages de préparation physique qu'il effectue régulièrement.

Romain Grosjean (Haas), qui compte parmi les plus grands amateurs de sport du paddock et participe l'hiver à la Transjurassienne (une course de ski de fond de longue distance dans le massif du Jura, dans l'est de la France), doit pour sa part disputer un triathlon. Il prendra également "dix jours en vacances loin de tout, où (il ira) à l'envie. Si j'ai envie de m'entraîner, je m'entraînerais. Si j'ai envie de ne rien faire, je m'octroierais le droit de rien faire", explique-t-il.

"Je ne débranche pas complètement mais je pars loin pour me vider le cerveau"

Daniel Ricciardo (Red Bull) profite lui généralement de ses congés pour s'éloigner autant que possible de la F1. Mais, comme les pilotes restent des athlètes même loin des circuits, il ira courir quand il en aura envie et prévoit toujours beaucoup d'activités en extérieur, comme du VTT.

Le Monégasque Charles Leclerc (Sauber) se rend lui "à Bali avec six de (ses) meilleurs potes et (sa) copine pour faire pas mal de plongée", sa dernière toquade. "Je ne vais pas beaucoup penser au sport auto, dit-il. Juste faire un petit peu de karting s'il y a des pistes là-bas, mais ça va être difficile d'en trouver... Je ne débranche pas complètement mais je pars loin pour me vider le cerveau. Je m'entraîne, par contre, car il faut garder une bonne condition physique pour le retour."

Tous retrouveront le chemin des circuits le 23 août, pour le Grand Prix de Belgique. Avec pour la plupart un passage au simulateur pour se remettre en jambe et préparer le week-end ardennais.

0
0