La mauvaise passe n'avait que trop duré. Bloqué à 100 pole positions depuis le Grand Prix d'Espagne en mai dernier, le septuple champion du monde a relancé la machine et repris son bien au nez et à la barbe de Valtteri Bottas (Mercedes) et, surtout, de Max Verstappen (Red Bull). Le Néerlandais était la principale cause des soucis du natif de Stevenage ces dernières semaines, dans l'exercice du tour rapide comme en course.
Le film de la qualification
Suivez les Jeux de Tokyo en direct sur Eurosport !
Grand Prix de Hongrie
Hamilton de retour en pole position, pour de bon
31/07/2021 À 14:11
La rivalité des deux pilotes a connu un tournant il y a deux semaines en Grande-Bretagne, Hamilton renouant avec la victoire à l'occasion. Cette fois-ci, la position de tête a été acquise de manière autoritaire, Verstappen étant relégué à presque une demi-seconde. "C'était un tour de qualification incroyable. L'équipe a effectué un travail incroyable, Valtteri inclus", s'est-il réjoui au micro de Johnny Herbert à l'issue de la séance.

Les Mercedes en 1re ligne

Des sifflets se sont pourtant fait entendre des tribunes du Hungaroring, vêtues de orange à la gloire du Batave pour la plupart. La cause ? Certainement l'accrochage entre les deux pilotes à Silverstone, toujours pas digéré par les fans et par Red Bull, mais également la ruse du pilote Mercedes avant la dernière tentative en Q3. Ce dernier a ralenti le rythme alors que Verstappen se trouvait dans ses échappements, donnant quelques sueurs froides à son rival qui franchissait finalement la ligne à la dernière seconde. "Je ne me suis jamais senti aussi bien avec les huées, assurait Hamilton. Les sifflets me donnent de la force."
Le champion du monde en titre s'élancera donc de la première ligne aux côtés de son coéquipier Bottas, dimanche à 15h. Une première depuis Portimao, début mai. Mais il trouvera les Red Bull en gommes "tendre", prêtes à klaxonner avant même le premier virage. Avantage certain alors que la température de la piste dépasse par moments les 60°C, ou coup d'épée dans l'eau ?
"Je pense que le pneu 'tendre' vaut cinq mètres entre la grille et le premier virage, et la route est longue avant ce premier tournant, a-t-il rappelé. C'est surprenant de voir les gars derrière nous avec cette monture (les Mercedes sont les seules monoplaces équipées de 'medium' pour le coup d'envoi, NDLR). Nous verrons bien !"
Grand Prix de Hongrie
La FIA se prononcera lundi sur la contestation de la disqualification de Vettel
06/08/2021 À 15:15
Grand Prix de Hongrie
"Chez Red Bull, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas"
22/07/2020 À 23:24