Deux semaines après la polémique, ils vont de nouveau pouvoir en découdre. Lors du dernier Grand Prix de Grande-Bretagne, qui se déroulait à Silverstone sur les terres de Lewis Hamilton, le 18 juillet, le pilote Mercedes s'était accroché dans un virage avec Max Verstappen, propulsant violemment le Néerlandais dans le mur.
Si le septuple champion du monde avait alors été pénalisé de 10 secondes par les commissaires, avant de s'imposer, son concurrent de chez Red Bull n'a pas apprécié l'attitude d'Hamilton, qui avait célébré sa victoire, alors qu'il se trouvait à l'hôpital.
Grand Prix d'Italie
Hamilton-Verstappen : les images folles d'un crash XXL
12/09/2021 À 16:35

"Avec Verstappen et Hamilton, tout est en place pour une fin de saison à la Prost-Senna"

Max Verstappen sur son état de santé

Onze jours plus tard, le jeune pilote ne décolère pas, malgré l'échange téléphonique qu'il a pu avoir avec Sir Lewis. Pour la première fois depuis l’accident, Max Verstappen s’est exprimé à ce sujet, ce jeudi, en conférence de presse, tout comme Lewis Hamilton, à la veille du Grand Prix de Hongrie.
"Je vais bien. Bien sûr, les premiers jours après la course, vous avez très mal, mais depuis, ça va de mieux en mieux. Je suis donc prêt à partir… [Je me suis entraîné] plus fort que jamais", a prévenu le Néerlandais, qui a subi un choc de 51G au contact des pneus permettant d'amortir une sortie de piste avant le mur.
Mais au-delà de la dimension physique, Verstappen reste focalisé sur les conséquences au championnat : “De toute façon, vous ne pouvez pas changer le résultat. Je ne suis pas content de ce qui s'est passé là-bas (à Silverstone). Surtout de perdre autant de points à cause de quelqu'un d'autre, mais c'est comme ça.”

La célébration de Mercedes à Silverstone : "Cela montre comment ils sont vraiment"

Un élément en particulier ne passe pas pour le pilote de 23 ans. Selon lui, Lewis Hamilton s'est montré "irrespectueux" en fêtant sa victoire, à domicile, alors qu'il se trouvait en observation à l'hôpital.
“Quand un gars est à l'hôpital et que l'autre agite son drapeau comme si de rien n'était, eh bien, vous avez poussé un gars dans un mur, à 51G... Et pas seulement cela, mais aussi toute la réaction de l'équipe [Mercedes], en plus de cela. Ce n'est pas comme ça qu'on fête une victoire, surtout une victoire comme ils l'ont obtenue", s'agace Verstappen.
“C'est ce que j'ai trouvé vraiment irrespectueux, et d'une certaine manière, cela montre comment ils sont vraiment, a taclé le Néerlandais. Mais je ne voudrais pas être vu comme ça Je serais aussi en colère contre moi-même avec un tel geste, si c'était l'inverse. Et je ne célébrerais certainement pas comme ça.”
Je ne crois pas que notre comportement était irrespectueux
Même s'il ne se reproche rien concernant l'incident, Lewis Hamilton a néanmoins tenu à s'informer auprès de son rival sur son état de santé. "J'ai appelé Max juste pour vérifier s'il va bien et lui faire savoir que le respect est toujours là. Évidemment, il n'est peut-être pas réciproque, mais ce n'est pas grave", a assuré le Britannique.
“Comme je l'ai dit lors de la dernière course, je n'étais vraiment pas au courant. Je n'ai pas été mis au courant. J'ai vu sur l'écran qu'il était sorti de la voiture et avait l'air bien, puis on m'a dit qu'il allait bien. Donc, je n'étais pas au courant avant la conférence de presse qui a suivi qu'il s'était rendu à l'hôpital”, a-t-il poursuivi.
Dans ce contexte, Hamilton ne considère aucunement qu'il s'est montré "irrespectueux" en célébrant sa victoire devant son public. "C'est une chose de savoir puis de célébrer ce qui s'est passé et une autre de ne pas savoir et de ne pas célébrer. Comme je l'ai dit, je n'étais pas au courant", a martelé Hamilton.
“C'est mon Grand Prix à domicile. Et nous avons travaillé incroyablement dur pendant Dieu sait combien de temps pour obtenir un tel résultat, et quel moment monumental ce fut pour nous de faire l'expérience de toute la foule à domicile pour la première fois [depuis 2019]", a tenu à rappeler le septuple champion du monde.
Une sensation spéciale pour le pilote anglais qui a souhaité en profiter au maximum : “Ce n'était pas comme une célébration intentionnelle; c'était juste la joie de voir tant de gens célébrer, être ensemble, c'est l'émotion nationale. Je ne vais pas cacher mes émotions. Et c'était un sentiment incroyable de voir autant de personnes.”

Verstappen reconnaît être un pilote "dur", mais pas "agressif"

A aucun moment de cet échange interposé, les deux pilotes ne se sont constitués coupables d’une quelconque faute. Max Verstappen a bien reconnu qu’il était un pilote “dur”, mais “pas agressif”. “Je ne pense pas avoir fait quelque chose de mal là-bas. Comme je l'ai dit, nous avons couru dur, et bien sûr ce virage est très rapide, mais je ne sais pas comment j'ai pu avoir une part dans cette faute”, s’est indigné le pilote Red Bull qui a quand même reconnu vouloir tourner la page. "On va aller de l'avant, on est des pilotes."
“Je n’ai pas été impliqué dans des accidents avec d’autres pilotes”, a plaidé le Néerlandais, tandis que son rival britannique a assuré ne rien regretter à sa manœuvre, qu’il “referait” si elle se présentait de nouveau. “En ce qui concerne la façon dont je l'ai examinée et analysée à partir de toute mon expérience, et mon expérience au fil des années en dit long, je ne changerais rien”, a conclu le Britannique
Sur le circuit du Hungaroring, la lutte s’annonce une nouvelle fois âpre entre les deux leaders du classement général. Malgré son zéro pointé à SIlverstone, Max Verstappen (185) détient toujours 8 points d’avance sur Lewis Hamilton (177), mais la tension ne semble pas être retombée. En espérant que cette fois-ci, l’issue de la future joute hongroise n’écarte pas les deux pilotes de l’asphalte.
Grand Prix des Pays-Bas
Malgré un couac, Verstappen prive Hamilton de la pole pour 0"038
04/09/2021 À 14:23
Grand Prix des Pays-Bas
Alerte sur tous les moteurs Mercedes
04/09/2021 À 12:53