McLaren

Hamilton récidive

Hamilton récidive
Par Eurosport

Le 24/03/2012 à 09:47Mis à jour Le 24/03/2012 à 14:12

Comme à Melbourne, Lewis Hamilton partira de la pole à Sepang, devant son coéquipier Jenson Button. Michael Schumacher (Mercedes) a signé un superbe 3e temps. Samedi, on a encore vu les Red Bull en difficulté : Webber a obtenu le 4e emplacement au départ, Vettel le 5e. Grosjean (Lotus) 6e.

CIRCUIT, CONDITIONS

Sepang International Circuit - 5,543 km
Soleil - Air à 30°C, piste à 42°C

LE POLEMAN

Lewis Hamilton (McLaren) a signé sa première pole position à Sepang, sa 21e en carrière. Pour McLaren, c'est aussi une performance inédite. Comme à Melbourne, il sorti son chrono dès son premier tour lancé, en 1:36.219, soit 0.408 sec plus vite que son coéquipier Jenson Button, malgré un blocage de roue et une corde raté dans le dernier virage avant de couper la ligne. Michael Schumacher a ensuite intercalé sa Mercedes entre les MP4-27, mais, comme en Australie, Button est monté en 1re ligne à l'issue de son second run. Sebastian Vettel (Red Bull) n'a pas couru pour la pole, ayant parié sur un départ en "dur".

TOP 3 : LES DECLARATIONS

Lewis Hamilton (McLaren, pole position) : "(A Sepang) La gestion des pneus est cruciale. On ne sait jamais ce qui va se passer. Les pneus sont soumis à rude épreuve ici. Le circuit est piégeur, avec les températures et l'humidité. Ça va être sacrément éprouvant dimanche."

Jenson Button (McLaren, 2e) : "On a tous attendu la fin de la Q3 pour faire un bon temps, sauf Lewis. Red Bull n'est pas si loin que ça, en 3e et 6e positions, et la course sera une affaire bien différente. Même si Vettel commence la course en pneus durs, il sera bien obligé ensuite d'utiliser ses pneus Medium, donc je ne pense pas que ce sera un gros avantage de partir en pneus durs".

Michael Schumacher (Mercedes, 3e) : "Ça fait très longtemps que je n'avais pas fait un 3e temps en qualification. Et si l'on regarde d'où on vient, où on se trouvait la saison dernière, c'est déjà un sacré résultat pour nous. Je n'ai aucun regret, car c'est probablement le maximum qu'on pouvait espérer, car on a réglé la voiture en priorité pour qu'elle soit plus efficace en course."

LA PERF

C'est celle de Michael Schumacher, incontestablement. L'Allemand de 43 ans s'était battre 30 fois sur 38 par Nico Rosberg en qualif chez Mercedes. Voilà qu'il bat son jeune compatriote pour la deuxième fois consécutive. Sur un circuit où la mise au point est très complexe, surtout en matière de pneus, le septuple champion du monde a visiblement trouvé le bon set-up. Il ne rend que 0.172 sec au poleman du jour.

LA DECEPTION

Ferrari. Après le couac de Melbourne, Fernando Alonso a trouvé sa vraie place sur la grille : 9e, à 1.347 sec d'Hamilton. Quant à Felipe Massa, on était prévenu : il avait plafonné au 18e rang en Libres 3, à 2.332 sec du meilleur et à 0.963 sec de son leader. Le Brésilien, qui pilote une F2012 toute neuve, s'est contenté du 12e temps, avec un chrono à 0.352 sec d'Alonso. Il n'avait jamais été absent deux fois de suite en Q3 depuis les GP de Singapour (problème mécanique) et du Japon 2010. Alonso n'avait prédit aucune amélioration et la Scuderia a effectivement monté des "medium" (les gommes les plus tendres) en Q1...

LA STAT

La dernière place de Michael Schumacher dans le Top 3 en qualif remonte au GP du Japon 2006, avant dernier meeting de la saison. Il s'était classé 2e, sur Ferrari.

LES FRANCAIS

Romain Grosjean (Lotus) a signé le 5e chrono avec son premier run et n'a pu améliorer ensuite. 7e finalement, à 0.197 sec de Kimi Räikkönen. Il a expliqué perdre 0.2 sec sur son coéquipier dans les virages 1 et 2 depuis le depuis du week-end. Il bénéficie de la rétrogradation du Finlandais et partira 6e. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) s'est fait sortir en Q1 (18e) après avoir frôlé la Q3 en Australie. Il a dit avoir commis une faute dans son tour de la dernière chance et ne pas avoir été gêné au virage n°1. Charles Pic était à 0.747 sec de Glock à Melbourne. Il s'est approché à 0.347 sec. 22e temps.

LES DATA

Autant Lewis Hamilton avait essayé d'avoir une voiture homogène à Melbourne sur les trois secteurs, autant il a choisi de polariser les réglages sur le secteur 2, le plus sinueux, où il a établi le meilleur intermédiaire (32.2 sec).

LES SANCTIONS

Heikki Kovalainen (Caterham) savait depuis Melbourne qu'il serait rétrogradé de 5 places pour non respect de la règle de dépassement sous régime de safety car. Il a réalisé le 19e chrono en Q1. Même pénalité pour Kimi Räikkönen (Lotus), mais pour un changement de boîte de vitesses après les libres, vendredi, bien avant le cycle obligatoire de 5 GP pour une transmission. Auteur d'un joli 5e chrono, il partira 10e.

L'IMAGE

Mercedes

0
0