Christian Horner a expliqué pourquoi son équipe n'était pas prête à recevoir Daniel Ricciardo aux stands durant le Grand Prix de Monaco. Red Bull avait décidé de faire rentrer l'Australien, qui était alors en tête de la course, au 33ème tour pour lui mettre des pneus slicks, mais il avait dû patienter une dizaine de secondes à son emplacement car son nouveau train de pneumatiques n'était pas prêt.

Grand Prix d'Espagne
156 podiums : Hamilton continue d'effacer Schumacher des tablettes
17/08/2020 À 15:57

Ressorti des stands dans les échappements de la Mercedes de Lewis Hamilton, Ricciardo avait finalement dû se contenter de la deuxième place au drapeau à damier, passant à côté de sa première victoire en Principauté, où il réside.

Horner a expliqué que son équipe n'était pas consciente que le train de pneus "super tendre" qu'elle avait demandé à ses mécaniciens de préparer se trouvait dans le fond de son garage.

"Nous avons été l'une des dernières équipes à nous arrêter pour mettre les 'intermédiaires', ce que Lewis n'a pas fait, ce qui semblait être une décision courageuse sur le moment même du Grand Prix", commente le directeur d'équipe de l'écurie Red Bull.

"Daniel a rapidement pu rattraper le temps que lui avait coûté son arrêt, sans jamais parvenir à dépasser Lewis malgré deux tentatives. Le moment est ensuite venu de passer aux slicks et Lewis, qui était toujours avec ses pneus 'pluie' du départ, a choisi de rentrer aux stands pour chausser les 'ultratendre'. Nous savions que c'était notre opportunité pour le passer. Daniel a donc tout donné dans son tour de rentrée aux stands, allant je pense sept à huit secondes plus vite que Lewis ne l'avait été dans son propre tour de rentrée aux stands."

"Ayant vu que Mercedes avait opté pour les 'ultratendre', nous avons décidé de lui mettre les 'super tendre', mais l'agencement des lieux est particulier à Monaco. Le muret des stands se trouve un niveau plus haut que le garage, et les pneus sont aussi bien chauffés à l'intérieur qu'à l'arrière du garage, et malheureusement le train de pneus qui avait été demandé n'était pas à portée de main, il se trouvait au fond du garage."

"Il y a eu une bousculade entre les mécaniciens, qui étaient à l'origine prêts avec les pneus 'tendre', et quand un changement a été demandé pour passer en 'super tendre', ces pneus se trouvaient au fond du garage et les mécaniciens n'ont pas eu suffisamment de temps pour aller les chercher, ce qui nous a probablement coûté dix secondes."

"C'était donc rageant pour toute l'équipe de perdre une victoire de cette façon, mais nous gagnons et nous perdons ensemble et tout ce que nous pouvons faire, c'est nous excuser auprès de Daniel pour ne pas avoir été à la hauteur. Nous avons effectivement perdu la course lors de cet arrêt aux stands."

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Retrouvez plus d’articles sur F1i

Grand Prix d'Espagne
Bonus-malus : Hamilton sur orbite, Bottas fataliste, Verstappen colérique
16/08/2020 À 23:17
Grand Prix d'Espagne
Bouillie stratégique pour Vettel, deux tours sans ceinture pour Leclerc : Ferrari en improvisation
16/08/2020 À 19:33