Getty Images

Daniel Ricciardo (Red Bull) est prêt à fêter la 250e de Red Bull

Ricciardo est prêt à fêter la 250e de Red Bull

Le 26/05/2018 à 18:06Mis à jour Le 26/05/2018 à 18:30

GRAND PRIX DE MONACO - Intouchable depuis jeudi dans les rues de la principauté, Daniel Ricciardo pourrait signer la deuxième victoire de la saison pour Red Bull, dimanche, qui coïnciderait avec la 250e course de l'écurie.

Cette fois sera-t-elle la bonne pour "Honey Badger" ? En pole position mais planté par son équipe qui n'avait pas de pneus au pitstop alors qu'il avait course gagnée en 2016, Daniel Ricciardo n'a pas dit autre chose que le boulot était "à moitié fait" après sa magnifique pole position en 1'10"810, samedi dans les rues de la principauté. Une frontière qu'aucun pilote n'avait jamais atteinte et qui lui vaut aujourd'hui sa deuxième position de pointe en carrière, ce dont son coéquipier Max Verstappen, accidenté en flagrant délit d'excès de confiance lors du dernier entraînement, ne peut encore se prévaloir. Ni à Monaco ni ailleurs.

"Daniel a été dans le coup tout le week-end : il a été rapide dans chaque séance d'essais libres, dans chaque partie de qualification et il a fait deux super tour qui valaient la pole position. Il a fait un boulot sensationnel", a jugé Christian Horner, le directeur d'équipe de l'écurie de Milton Keynes.

Le manager britannique a déjà vu Mark Webber faire la pole position en Principauté en 2010 et 2012, et Sebastian Vettel en 2011, avant de gagner, mais jamais il n'avait assisté à une telle domination d'un de ses pilotes sur six sessions chronométrées consécutives.

Daniel Ricciardo (Red Bull) au Grand Prix de Monaco 2018

"Vidé" quand même

Moqué par le goguenard Max Verstappen jeudi car il avait fini sa journée tout transpirant, "Dan The Man" l'était encore avant son dernier assaut au chrono en Q3, qui ne donna rien. A cet instant, il avait déjà fait son super chrono et il avait de quoi voir venir avec 0"451 de marge sur Lewis Hamilton (Mercedes).

"Désolé pour Max, mais j'avais dit dès jeudi que nous serions les plus rapides dans chacune des séances. Le châssis fonctionne particulièrement bien sur ce tracé", ne s'est pas privé de glisser le pilote de Perth, au micro de David Coulthard, un ancien de la maison. "La course c'est dimanche et nous aurons tout le temps de la fêter.

"J'ai encore beaucoup de feu en moi. J'ai fait tout ce que je pouvais jusque-là, finissons le boulot dimanche", a-t-il dit. Mais il compte se régénérer d'ici le départ, dimanche à 15h00, "vidé" qu'il est par tant d'énergie déployée depuis jeudi.

Néanmoins, sa victoire, si elle ne lui apporterait pas grand-chose au championnat car il compte actuellement 48 points de retard sur le numéro 1 mondial Lewis Hamilton, tomberait à point nommé pour la 250e course de l'écurie en Formule 1.

0
0