Getty Images

Vettel tape au n°1, Leclerc dans la peau d'un n°1

Vettel tape au n°1, Leclerc dans la peau d'un n°1

Le 25/05/2019 à 13:06Mis à jour Le 25/05/2019 à 13:44

GRAND PRIX DE MONACO - Double événement chez Ferrari lors du dernier entraînement avant la qualification de la 6e manche du Mondial, samedi : Sebastian Vettel a cassé sa rossa au n°1 et Charles Leclerc a pour la première fois mis en échec les Mercedes avec un meilleur temps.

Les pilotes Ferrari ont joué leur va-tout lors des essais libres 3, samedi, dans le but de se rapprocher des Mercedes et des Red Bull en vue de la séance de qualification, donnée à 15h. Pour un résultat contrasté : Sebastian Vettel a craqué en tapant au virage n°1 à la 18e des 60 minutes de roulage dans les rues de la principauté, et s'il a établi le meilleur temps en 1'11"265, Charles Leclerc, qui évolue à domicile, a peut-être commis une faute lourde conséquence.

Quelques minutes après le crash sans rémission de son coéquipier allemand - suspension avant gauche à reconstruire sur la SF90 n°5 - la direction de course a signalé que le Monégasque n'avait pas respecté la procédure de voiture de sécurité virtuelle en place dans la zone de l'accident, et une décision après les essais. Ecopera-t-il d'un avertissement sans frais, d'une réprimande, d'une pénalité en places sur la grille de départ ? Là est toute la question.

Essais libres 3 du Grand Prix de Monaco 2019

En tous les cas, le pilote local a démontré qu'il était peut-être possible de sortir la machine de Maranello de sa torpeur après cinq doublés de Mercedes en ouverture de la saison. Ce fut une surprise de le voir devancer Valtteri Bottas de 0"053 à la 40e minute, et laisser Lewis Hamilton à 0"213.