Un jeudi discret pour Mercedes comme il est nécessaire d'en connaître pour des pilotes toujours en quête de confiance à Monaco. Avant de tout mettre en place pour la séance de qualification la plus importante de l'année, samedi, sans quoi les 78 tours de course s'annonceront compliqués sur le tourniquet princier où les dépassements relèvent de l'exploit.
En effet, lors de cette première journée du Grand Prix de Monaco, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas n'ont pas défrayé la chronique en termes de chrono, ce que leur équipe a bien résumé en précisant qu'elle avait été "solide", "sinon spectaculaire".
Grand Prix de Monaco
Pour Hamilton, 20 tours par an au simulateur, c'est le bout du monde
20/05/2021 À 15:43
Avec le sens de l'attaque qu'il fallait déployer, le Britannique et le Finlandais n'ont pas tout fait pour finir en haut de la feuiller des temps. Car l'essentiel était ailleurs, en l'occurrence trouver l'équilibre des W12 en pneus "tendre", puisque cette gomme sera utilisée à la fois en Q2 (donc pour le départ de la course) et en Q3, samedi.
"Tout le monde adore piloter ici, la météo a été super et la piste est rapide, absolument fascinante. Je me suis éclaté, a lancé le septuple champion du monde, cinquième des essais libres 1 et troisième place des essais libres 2. Les Ferrari ont l'air super rapide, c'est ce qui est extra : ça veut dire plus de concurrence."

Leclerc doit prouver qu’il a grandi : "Il a surpiloté à Monaco en 2019"

Une W12 "assez raide sur les bosses et dans les virages en dévers"

"Personnellement, c'est une piste sur laquelle on a besoin de marcher avant de courir mais il faut faire ça rapidement, évidemment. Le grip est vraiment élevé cette année car ils l'ont resurfacée. Quelle que soit la piste sur laquelle on roule, la voiture ne donne jamais tout d'emblée, il faut s'acclimater. D'un point de vue de pilote, il faut expérimenter : composer avec son propre style de pilotage, découvrir où on peut attaquer ou non, là où il faut lâcher du temps pour en gagner ailleurs, et vraiment travailler avec la voiture." Une tâche, il faut le redire, rendue plus difficile cette année en raison de la réduction de trois à deux heures de la durée total de tests, le jeudi. "La voiture est bien, nous avons fait des progrès corrects avec son équilibre. Dans l'ensemble, je suis très content", a conclu le n°1 mondial.
"C'est sympa de revenir sur cette piste deux ans après. Elle reste tellement étroite, avec très peu d'espace !, a réagi son collègue Valtteri Bottas, auteur des sixième et cinquième temps. Elle est très exigeante et il reste du boulot sur nos voitures. De mon côté, je manque de grip à l'avant sur ce circuit. Nous avons eu des problèmes similaires sur d'autres pistes, principalement dans les virages à moyenne vitesse, mais ici il n'y a que des virages lents et si on n'a pas le bon feeling avec l'avant, on peut perdre facilement du temps. Notre voiture est aussi assez raide sur les bosses et dans les virages en dévers, ce qu'il va falloir regarder de près."

Monaco est "comme une drogue" : C’est tout l’inverse des "circuits-PlayStation"

"Leur rythme était authentique"

"Ce sera important de faire monter rapidement les pneus en température pour les faire fonctionner. Aujourd'hui, dans le premier tour, je n'y arrivais pas. Ferrari a l'air rapide, tout comme Red Bull. ça ne va pas se résumer à un duel d'écuries, ça va être passionnant", a ajouté le natif de Nastola.
"Le trafic est toujours une composante ici et, comme attendu, avec les sessions raccourcies on n'a pas pu en faire trop sur les long runs, a commenté Andrew Shovlin, l'ingénieur en chef. Cela dit, nous avons une bonne compréhension de nos limites et les domaines d'améliorations nécessaires. Cette saison, nous avons appris à être dans la bataille avec la compagnie de Max et ce fut une surprise pour nous de voir les Ferrari si rapides. Et pas besoin de regarder longtemps les chronos pour voir que leur rythme était authentique. Ils peuvent être de vrais rivaux pour la victoire."
Grand Prix de Monaco
Le match est lancé : "Piqué au vif par Hamilton, Verstappen lui a répondu"
25/05/2021 À 16:57
Grand Prix de Monaco
"Prisonnier à Monaco, Hamilton a été de mauvaise foi"
25/05/2021 À 16:57