Formule 1
Grand Prix de Russie

Verstappen flingue Renault : "Je ne suis pas là pour finir septième comme eux"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix de Singapour 2018

Crédit: Getty Images

ParStéphane Vrignaud
29/09/2018 à 11:15 | Mis à jour 29/09/2018 à 11:17
@ThePiranhaClub

GRAND PRIX DE RUSSIE - Max Verstappen (Red Bull) est connu pour ne rien lâcher sur le front médiatique. Malheureusement, il vient de s'en prendre un peu plus directement à Renault dans une polémique qui n'en finit pas.

Le jeu des petites phrases assassines continue entre Max Verstappen et Cyril Abiteboul. Contrarié par les difficultés d'exploitation du Renault "Spec C" à Singapour, déçu du retour du "Spec B" à Sotchi, le pilote de Red Bull avait dénoncé un choix dicté selon lui par l'impossibilité du bloc français de résister aux contraintes des 2200 mètres de Mexico et des 800 mètres d'altitude de Sao Paulo, promises d'ici la fin de la saison.

C'est un fait, la raréfaction de l'air induit un fonctionnement de la mécanique différent matérialisé par une perte de puissance (1% par tranche de 100 mètres d'altitude) et des concessions pour préserver la fiabilité.

Grand Prix de Hongrie

Hamilton a mis une claque à Verstappen et il est prêt à enfoncer le clou

IL Y A 17 HEURES

Ce qui est sûr, c'est que Red Bull avait souhaité bénéficier à Singapour de la puissance supérieure du "Spec C" au risque d'une fiabilité moindre, avant un retour au "Spec B" pour le reste du championnat. Une décision actée entre l'équipe et son motoriste, comme l'a attesté Cyril Abiteboul vendredi. Mais, vexé par les critiques et accusations du pilote batave, le manager Français en avait rajouté une couche sur le côté "exigent" du pilote en termes de mécanique, et même sa nature "pas très calme"...

"Je suis trop réaliste et trop franc"

Il n'en fallait pas plus au pilote pour alimenter l'escalade verbale. "S'il se concentrait un peu plus sur sa propre équipe au lieu de se lamenter à mon propos tout le temps, ils seraient déjà champions du monde", a lancé #MV33, interrogé par la chaîne de télévision sportive néerlandaise, Ziggo Sport.

"Ce monsieur est frustré. Je suis juste très honnête. J'ai tout simplement expliqué clairement pourquoi nous avions dû revenir au 'Spec B'. Ce turbo ne résisterait pas au Mexique et au Brésil. Si nous courions avec ça, nous serions sûrs de ne pas finir. Donc, ce n'est pas comme si je mentais. Je pense qu'il ne le prend pas très bien, que je suis trop réaliste et trop franc. J'exige beaucoup de l'ensemble (moteur), mais je suis ici pour gagner. Je ne suis pas là pour finir septième comme eux", a-t-il conclu.

Grand Prix d'Autriche

Verstappen, premier coup de corne ?

02/07/2020 À 22:11
Grand Prix du Brésil

Verstappen grille la politesse à Mercedes et Ferrari

16/11/2019 À 19:06
Dans le même sujet
Formule 1Grand Prix de RussieRed BullMax Verstappen
Partager avec
Copier
Partager cet article