Pas le temps de ruminer la frustration du Grand Prix de Singapour. Le Grand Prix de Russie tombe à pic pour Charles Leclerc, ce week-end. Vendredi, le pilote Ferrari a tourné la page à Sotchi le plus vite possible, avec le meilleur temps du premier entraînement. En 1'34"462, le Monégasque a laissé Max Verstappen (Red Bull) à 0"082 et son coéquipier, Sebastian Vettel, à 0"543, eux aussi en pneus "tendre".
https://i.eurosport.com/2019/09/27/2684473.jpg
Grand Prix de Russie
Brawn : "La combinaison Vettel - Leclerc est potentiellement explosive"
01/10/2019 À 16:25
Par des conditions clémentes (air à 23°C, piste à 25°C) et sur une piste poussiéreuse, les pilotes de Mercedes ont travaillé l'adaptation de leur Flèches d'argent aux Pirelli "medium", ce qui s'est ressenti dans les chronos : Valtteri Bottas s'est contenté du quatrième temps à 0"736, et Lewis Hamilton du cinquième, à 0"949. Devant un Alexander Albon qui a toujours du mal à faire performer la Red Bull. Le Thaïlandais est resté à plus d'une seconde de son leader.
Si Lewis Hamilton a fait un tout droit et a passé du temps au garage pour la révision de ses freins, son coéquipier a été à l'origine d'une défaillance inquiétante de son DRS en fin de session. Daniil Kvyat (Toro Rosso) en panne en début de séance, Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) en tête-à-queue, Daniel Ricciardo (Renault) a connu le loupé le plus embarrassant en tapant dans son tour de… rentrée, après la fermeture de la piste.
Grand Prix de Russie
Binotto révèle la nature du problème de Vettel
01/10/2019 À 07:03
Grand Prix de Russie
Marko : "Vettel n'a pas d'avenir avec Ferrari"
30/09/2019 À 07:49