Getty Images

Binotto : "Leclerc est tellement rapide en action !"

Binotto : "Leclerc est tellement rapide en action !"

Le 28/09/2019 à 19:07Mis à jour Le 28/09/2019 à 21:03

GRAND PRIX DE RUSSIE - Mattia Binotto, le directeur d'équipe et directeur technique de la Scuderia Ferrari, n'a pas tari d'éloges sur Charles Leclerc, qu'il décrit à s'y méprendre comme un leader.

Six pole positions pour une recrue - dans sa première saison donc - c'est quelque chose que Ferrari n'avait vu qu'une fois auparavant, en 1974 avec Niki Lauda.

Q3 du Grand Prix de Russie 2019

Quatre pole positions de suite, Maranello n'avait jamais vu ça non plus depuis le quintuplé de Michael Schumacher entre les Grands Prix d'Italie 2000 et d'Australie 2001.

En regard de ces comparaisons avec les deux pilotes monumentaux de Ferrari, personne ne doute que Charles Leclerc est à 21 ans à l'aube une belle carrière. Mais, finalement, le plus extraordinaire est qu'il a compilé ces statistiques dans la concurrence d'un quadruple champion du monde, Sebastian Vettel. Sur lequel il prend de plus en plus le pas, en atteste son invincibilité en qualification depuis le Grand Prix de France, le 22 juin. Soit neuf meetings.

Champion de Formule 2 en 2017, débutant remarqué en Formule 1 chez Sauber en 2018, le natif de Monte-Carlo suit une courbe de progression décidément impressionnante. Ce qui Mattia Binotto a souligné avec plaisir, samedi après-midi à Sotchi.

Mattia Binotto (Ferrari) au Grand Prix de Russie 2019

"C'est le mieux que l'on peut avoir"

"Ça m'a surpris de voir à quel point il est tellement rapide en action !, a déclaré le directeur d'équipe et directeur technique de la Scuderia Ferrari. Je pense qu'il est vraiment rapide et c'est une chose importante pour une équipe quand on peut compter sur un pilote aussi rapide. C'est le mieux que l'on peut avoir. Il est certain que, dans des courses où nous ne sommes pas au mieux, il peut essayer de compenser en quelque sorte."

"Et puis, lors des courses, il apprend, a poursuivi l'Italo-suisse. Il apprend très vite comment gérer les pneus sur une distance entière de course et, je pense, que depuis le début de la saison il a considérablement amélioré sa vitesse."

Après la victoire de la nouvelle star de la Scuderia à Monza, le directeur sportif avait tenu des propos comparables. "Ce qui est frappant, c'est qu'il est en train d'exploser dans tous les départements qui font un pilote, déclarait Laurent Mekies dans les colonnes d'AutoHebdo. Aussi bien au niveau des sensations au volant que de l'interaction avec l'équipe. En termes de vitesse pure, nous avions constaté en début de saison qu'il progressait par paliers, toutes les deux ou trois courses en moyenne. Idem en ce qui concerne la compréhension de l'auto et ce qu'il veut." Et au rythme au vont les choses, on n'a sûrement pas tout vu de la part de Charles Leclerc...

Charles Leclerc (Ferrari) au Grand Prix de Russie 2019
0
0