Mercedes et Red Bull ont raisonné avec un coup d'avance, vendredi à Sotchi, et ont adapté leur programmes en conséquence. D'un côté, l'équipe septuple championne du monde en titre a travaillé sur tous les tableaux, en cherchant d'abord la performance en pneus "tendre" sur un tour, histoire de river ses monoplaces aux deux premières places. Pourquoi ? Parce qu'une pluie diluvienne pourrait interdire tout roulage et transformer le résultat des essais de l'après-midi en résultat de la qualification.
Pour Leclerc, Hamilton est "plus propre" que Verstappen dans la bagarre

Red Bull n'a pas besoin de mettre de l'huile sur le feu, ça ne fait qu'envenimer les choses"

Grand Prix de Russie
Verstappen pénalisé d'un départ en fond de grille
24/09/2021 À 12:36
Dans le même temps, l'équipe de Brackley a quand même gardé en tête que les Q1, Q2 et Q3 pourraient avoir lieu, à un horaire décalé. A Sotchi, la Fédération internationale de l'automobile n'a d'ailleurs pas attendu pour avancer la Course 1 de Formule 3 de samedi matin à vendredi après-midi, et le directeur de course Michael Masi a confirmé dans une conversion radio à Red Bull Racing la possibilité de repousser la qualification, prévue à 15h locales (14h françaises).
Enfin, Mercedes n'a pas oublié qu'un retour au beau temps est prévu dimanche. Avec la difficulté de devoir faire fonctionner ses bolides sur un tour en "tendre" samedi sur le mouillé, et sur long run en "dur". Bref, le grand écart…

Mercedes agréablement surpris par les "tendre"

Avec Valtteri Bottas et Lewis Hamilton rivés aux deux premières positions lors des essais libres 1 et 2, Mercedes a tiré un bon bilan positif de son début de week-end. "En termes de chrono comme de feeling personnel de la voiture, c'était une bonne journée, a résumé Valtteri Bottas. Dès le premier run, j'ai eu confiance et la balance était très bonne. Je me suis donc occupé de mon pilotage. J'ai vraiment trouvé mon rythme sur cette piste. Le plus important est que la voiture est bien sur longs runs, c'est donc encourageant pour dimanche, qui devrait être sec."
"Nous avons rempli un maximum de cases en travaillant sur différents setups, en faisant des runs très propres, sans problème, a complété Lewis Hamilton. Valtteri et moi sommes partis sur des programmes assez différents pour voir où ça fonctionne le mieux et nous allons maintenant étudier les data en vue de samedi et dimanche. Il va apparemment pleuvoir samedi, beaucoup, et nous allons devoir tout peser en termes de setup, avec en tête la journée sèche de dimanche."
Des propos corroborés par Andrew Shovlin. "Nous avons plutôt bien commencé, avec des chronos corrects sur tous les types de pneus, a exposé l'ingénieur en chef. Nous avons souvent galéré en 'tendre' cette année mais aujourd'hui ils semblaient bien fonctionner."
https://i.eurosport.com/2021/09/24/3225858.jpg

Inquiétude chez Red Bull

"La météo annonce une forte pluie samedi, spécialement le matin, mais nous attendons du sec dimanche, a-t-il poursuivi. Ça va être un compromis intéressant pour trouver le setup qui marche à la fois sous la pluie en qualification et sur les longs runs sur le sec."
Pour ce qui est de Red Bull, l'approche a donc été assez différente. L'équipe de Milton Keynes a conduit un programme normal pour Sergio Pérez mais elle a mis entre parenthèses la journée de samedi pour Max Verstappen, rétrogradé en fond de grille suite à la mise en service d'une quatrième série de pièces de groupe propulseur (V6, turbo, récupérateurs MGU-H et MGU-K). Vendredi, le Néerlandais a travaillé uniquement pour dimanche, et ça ne s'est pas aussi bien passé que chez Mercedes. Son équipe l'a entendu beaucoup grogner à la radio.
"Il nous reste du travail là-dessus, a avoué Helmut Marko, à propos de l'inquiétude de MV33 sur son manque de Vmax, un atout crucial dimanche. Nous avons réglé les voitures différemment, mais l'effet n'a pas été optimal dans les deux cas. Mais la qualification n'est pas pertinente pour nous. Le setup sera axé sur la course."
Lors de l'édition 2018 du Grand Prix de Russie, Max Verstappen était parti 19e, en raison d'un changement de spécification de moteur, et avait fini 5e. C'était au volant d'une monoplace moins compétitive qu'aujourd'hui. Et le Batave ne peut se contenter d'un top 5 sous peine de lâcher de gros points à Lewis Hamilton, déjà assuré par son patron, Toto Wolff, que Valtteri Bottas lui offrirait sa victoire.
Grand Prix de Russie
Bonus-malus : Pari fou et ligue anti-Hamilton
10/10/2021 À 21:49
Grand Prix de Russie
Au départ, Gasly a expédié Alonso en tête-à-queue
10/10/2021 À 12:18