Ce circuit de Sotchi est définitivement un mal aimé. Depuis la première édition du Grand Prix de Russie, en 2014, il n'a jamais su se défaire de sa réputation de circuit de "parking de supermarché", peu sélectif en résumé. Le dernier poleman en date, Lando Norris, vient de lui asséner un nouveau coup, même pas fatal puisque c'était acté : la course déménagera du parc des Jeux Olympiques de 2014 pour Saint-Pétersbourg en 2023.
Bourdes en série pour Hamilton : "Je me déçois incroyablement"
Samedi, le Britannique de McLaren a expliqué qu'il y avait conquis la pire pole position de la saison, étant donné les caractéristiques de l'autodrome des bords de la mer Noire, qui offrent une aspiration de 700 mètres entre la grille et le premier gros freinage, au virage n°2. Et même si les statistiques sont moins évidentes que la légende veut bien le faire croire, la crainte est réelle pour l'homme le plus rapide du samedi après-midi, qui a un mal fou à ne pas se faire déborder.
Grand Prix de Russie
Bonus-malus : Pari fou et ligue anti-Hamilton
10/10/2021 À 21:49
Ce long run a été un problème pour les polemen
A 21 ans, Lando Norris a décroché sa première position de pointe en carrière et, cela s'est senti dans ses propos, cette menace tempérait sa joie.
"C'est un sentiment formidable comme pour nous tous, a-t-il réagi, en pensant à tous ses coéquipiers sur le circuit et à l'usine de Woking. Je ne sais pas quoi dire. C'est ma première pole en un certain nombre de courses. Ça peut être la première d'une longue série comme ma seule avant un bon moment."
Hamilton se saborde, Norris en profite pour une première ligne inédite
"C'est piégeux, a-t-il poursuivi. Il faut prendre beaucoup de risques sur la trajectoire et voir si ça paie, et ça a payé. C'est une super sensation, c'est ma première pole. Ici est probablement le seul endroit où je n'aurais pas voulu être en pole, principalement en raison de la longue ligne droite vers le n°1 (le n°2 en fait). Ce long run a été un problème pour les polemen par le passé et elle offre une super opportunité à un poursuivant de doubler. Et à deux reprises seulement (en 2014 et 2016) le poleman a gagné le Grand Prix de Russie à Sotchi. Je n'ai donc pas vraiment hâte d'être à dimanche, mais ça nous met bien. Nous sommes quand même dans la meilleure position."
https://i.eurosport.com/2021/09/25/3226506.jpg
"Je ne veux pas trop en rajouter sur mes mérites, mais c'était compliqué à cause du croisement des performances (entre pneus "intermédiaire" et "tendre"), a-t-il détaillé. Au tour précédent, j'étais à deux secondes du rythme et pas très confiant de pouvoir améliorer. Mais j'ai gardé mes gommes en température et préparé le tour final. J'ai un peu pris des risques je dois l'admettre, et ça a payé. Je suis un garçon heureux."
Grand Prix de Russie
Au départ, Gasly a expédié Alonso en tête-à-queue
10/10/2021 À 12:18
Grand Prix de Russie
"Ce n'est toujours pas assez bon" : largué par les Mercedes, Verstappen craint même AlphaTauri
09/10/2021 À 16:42