Charles Leclerc a eu quelques occasions de rouler roues contre roues avec Lewis Hamilton depuis son arrivée en Formule 1, dont la dernière en date cet été, à Silverstone. Et il connaît Max Verstappen depuis plus longtemps encore, puisqu'il ferraillait déjà avec le Néerlandais en karting.

Red Bull n'a pas besoin de mettre de l'huile sur le feu, ça ne fait qu'envenimer les choses"

En 2019, à Spielberg, le Monégasque de Ferrari avait été déçu mais pas vraiment surpris par le blockpass du pilote de Red Bull pour la victoire, en fin de course. Et il n'avait pas manqué de lui rendre la politesse lors de la course suivante.
Grand Prix de Russie
"Sainz dit qu'il n'est pas le nouveau Barrichello, il faut lui reconnaître une force de caractère"
28/09/2021 À 17:35
Bref, "Charlot" était bien placé pour donner son avis sur la tournure du duel entre les pilotes de Red Bull et Mercedes, qui se sont accrochés pour la seconde fois de la saison, à Monza. "Ils ont deux styles différents, a expliqué le Monégasque. Max est plus agressif, Lewis est un peu plus propre. C'est sympa de se battre contre les deux."
Lewis Hamilton (Mercedes) double Charles Leclerc (Ferrari) à Silverstone
Et de détailler un peu plus son expérience en piste : "Lewis est toujours très, très intelligent car il positionne sa voiture de sorte de vous mettre dans une situation difficile. Et la plupart du temps, il parvient à doubler de façon propre." En revanche, il n'y a pas de concession du côté batave. "Si j'aime quelque chose dans la bagarre avec Max, c'est qu'il est toujours à la limite", a-t-il ajouté.
Grand Prix de Russie
"Avec ce moteur neuf, Verstappen est devenu le favori pour la course au titre"
28/09/2021 À 17:11
Grand Prix de Russie
Pourquoi les 100 victoires d'Hamilton ne sont pas usurpées
28/09/2021 À 16:54