Le circuit de Singapour est historiquement contraignant pour les machines et les hommes et le premier entraînement de l'édition 2019 du Grand Prix l'a encore montré, vendredi.
https://i.eurosport.com/2019/09/20/2680154.jpg
Les essais libres 1 de la 15e manche du Mondial ont été marqués par un problème technique sur la Ferrari de Charles Leclerc, vainqueur des deux dernières épreuves du championnat du monde, à Spa-Francorchamps et à Monza. A la 58e minute, le Monégasque de 21 ans est rentré au ralenti à son stand, boîte de vitesses bloquée sur le quatrième rapport ; ennui qui a confiné sa SF90 frappée du n°16 dans le garage pour le reste de la saison.
Grand Prix de Singapour
Bonus-malus : Leclerc condamné, Mercedes coupable, Giovinazzi historique
22/09/2019 À 21:49

Ça frotte entre Magnussen et Pérez

Puis, six minutes plus tard, Valtteri Bottas (Mercedes) s'est fait prendre au piège d'un rythme trop élevé. Dans le virage n°19, le numéro 2 mondial a perdu le contrôle de sa W10 et endommagé la partie gauche dans un mur de protection. L'incident a provoqué une interruption d'une douzaine de minutes.
Sans ciller, Max Verstappen (Red Bull) a enchaîné les relais courts (6) avec les pneus "tendre", les plus tendres de la gamme Pirelli, et signé le meilleur de ses 22 tours en 1'40"259. Le Néerlandais a devancé Sebastian Vettel (Ferrari) de 0"167 et Lewis Hamilton (Mercedes) de 0"666.
L'autre incident notable de cette session a impliqué Sergio Pérez et Kevin Magnussen. Le pilote Racing Point préparait apparemment un tour rapide lorsque le Danois de Haas a voulu le dépasser. Le Mexicain a refusé de laisser la place et a serré son collègue contre un mur. Les deux ont été convoqués chez les commissaires.
Grand Prix de Singapour
Hamilton : "On a raté notre chance à un tour près"
22/09/2019 À 18:22
Grand Prix de Singapour
Wolff : "On s'est complètement planté du début à la fin"
22/09/2019 À 16:47