Getty Images

Libres 3 : Sebastian Vettel (Ferrari) prend la main avant la qualification

Vettel prend la main

Le 20/10/2018 à 21:08Mis à jour Le 20/10/2018 à 22:34

GRAND PRIX DES ETATS-UNIS - Sebastian Vettel (Ferrari) a brisé l'hégémonie de Lewis Hamilton (Mercedes) en s'octroyant le meilleur temps du dernier entraînement, samedi matin à Austin. L'Allemand a devancé d'un souffle son coéquipier Kimi Räikkönen et le numéro 1 mondial, Lewis Hamilton (Mercedes).

Ferrari a tout misé sur la qualification et un coup d'œil sur la feuille des temps suffit à s'en convaincre. Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen ont fait chacun cinq runs en pneus exclusivement "ultra tendre" pour viser le meilleur temps lors du dernier entraînement avant la qualification, samedi matin à Austin. Un parti pris radical, une tentative désespérée de barrer la route de la pole position à Lewis Hamilton (Mercedes), de plus en plus proche de son cinquième titre mondial.

Essais libres 3 - Grand Prix des Etats-Unis 2018

Une stratégie décalée, tellement décalée qu'elle ne fonctionnera qu'à moitié, et pour un temps éphémère. Sebastian Vettel (Ferrari), auteur du meilleur temps en 1"33"797, sera rétrogradé de trois places sur la grille de départ du Grand Prix des Etats-Unis pour vitesse excessive pendant une période de drapeau rouge, lors des essais libres 1, vendredi matin sur le Circuit des Amériques.

Bref, la Scuderia a décidé d'offrir un baroud d'honneur à son pilote allemand - sur le front sportif et autant que médiatique, en l'imaginant destitué d'une pole position au profit de Lewis Hamilton - en misant en réalité sur le seul Kimi Räikkönen. Un calcul incroyable de toute façon quand on réalise que les voitures de Maranello n'ont fait aucun run long en "super tendre" ou en "tendre" en prévision de la course. A part s'ils ont la preuve qu'il pleuvra dimanche.

Hamilton tranquillement à l'affût

Sa Flèche d'argent sujette à un importante grainage lors de ses deux premières sorties en "super tendre", Lewis Hamilton (Mercedes) est ensuite passé aux "ultra tendre" pour signer le troisième chrono, à 0"073. Et son coéquipier Valtteri Bottas, visiblement sur un autre programme avec plus d'essence à bord, l'a suivi au classement, à 0"759. Devant les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo, à respectivement 0"906 et 1"113.

Les autres enseignements de cette session ? Charles Leclerc (Sauber) est toujours aussi incroyable. Le Monégasque, futur pilote Ferrari, a été le "meilleur des autres" au septième rang.

Sa Flèche d'argent sujette à un importante grainage lors de ses deux premières sorties en "super tendre", Lewis Hamilton (Mercedes) est ensuite passé aux "ultra tendre" pour signer le troisième chrono, à 0"073. Et son coéquipier Valtteri Bottas, visiblement sur un autre programme avec plus d'essence à bord, l'a suivi au classement, à 0"759. Devant les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo, à respectivement 0"906 et 1"113.

Les autres enseignements de cette session ? Charles Leclerc (Sauber) est toujours aussi incroyable. Le Monégasque, futur pilote Ferrari, a été le "meilleur des autres" au septième rang. Et Fernando Alonso (McLaren) a tout testé - "tendre", "super tendre", "ultra tendre" - sans éviter la dernière place. Deux millièmes derrière Brendon Hartley (Toro Rosso), qui se savait depuis vendredi condamné à partir du fond de grille, comme son coéquipier Pierre Gasly (Toro Rosso), suite à l'installation de l'ultime version du Honda.

Vidéo - D'un camp de réfugié en Italie à la gloire pour les Etats-Unis : L'itinéraire incroyable d'Andretti

01:47
0
0