Getty Images

Victoire de Kimi Räikkönen (Ferrari), Lewis Hamilton (Mercedes) pas encore sacré

Räikkönen et Verstappen retardent le titre de Hamilton

Le 21/10/2018 à 21:49Mis à jour Le 22/10/2018 à 00:03

GRAND PRIX DES ETATS-UNIS - Lewis Hamilton a cru être champion du monde à Austin dimanche. Mais le pilote britannique a finalement terminé 3e du GP, une place devant Sebastian Vettel qui a limité la casse en terminant 4e. Pourtant, un tête à queue avec Ricciardo a bien failli lui coûter cher au 1er tour. C'est son coéquipier chez Ferrari, Kimi Räikkönen, qui s'impose devant Max Verstappen.

Lewis Hamilton ne pensait pas trouver Kimi Räikkönen et Max Verstappen sur la route de son cinquième titre, au point d'en retarder l'échéance au Grand Prix du Mexique, dimanche prochain.

Résultat du Grand Prix des Etats-Unis 2018

Le Britannique de Mercedes partait de la pole position à Austin et avec son ultime rival, Sebastian Vettel (Ferrari), seulement cinquième, il avait tout pour y croire. D'autant que le Finlandais de Ferrari, qui le côtoyait sur la grille en première ligne, n'avait plus gagné une place dans un premier tour depuis le Grand Prix d'Abou Dabi 2016, et que le Néerlandais de Red Bull s'élançait de la 18e position.

L'improbable est pourtant arrivé dimanche sur le Circuit des Amériques : le pilote de la Flèche d'argent n°44 s'est fait piéger au départ par le vétéran de Maranello, et le Batave a fait une remontée éclair dont il a le secret.

Avec 70 points d'avance au championnat du monde, le numéro 1 mondial Lewis Hamilton n'aura donc besoin que d'une septième place à Mexico pour se couronner, quelque que soit le résultat de Sebastian Vettel.

"J'ai fait un très bon départ, j'ai dû attaquer, a expliqué Kimi Räikkönen. A la fin mes pneus n'étaient plus en très bonne forme. Mais j'avais suffisamment de vitesse pour tenir."

"Félicitation à Kimi, qui n'a commis aucune erreur, a réagi Lewis Hamilton. Je pensais qu'on pouvait faire mieux. Je ne sais pas vraiment s'il fallait faire cette stratégie." Räikkönen fête ainsi sa première victoire en championnat du monde depuis 2013.

0
0