Getty Images

GP du Brésil - Accrochage, doigt d'honneur et bousculade : ça a chauffé entre Verstappen et Ocon

Accrochage, doigt d'honneur et bousculade : ça a chauffé entre Verstappen et Ocon

Le 11/11/2018 à 20:52Mis à jour Le 12/11/2018 à 01:59

GRAND PRIX DU BRESIL - Très animé, le Grand Prix du Brésil a été marqué par l'explication physique entre Max Verstappen et Esteban Ocon à la fin de la course, dimanche à Interlagos. Le Néerlandais, qui a perdu la victoire suite à un accrochage avec le pilote Force India au 44e tour, a voulu se faire justice lui-même.

Ces deux-là ne partiront pas en vacances ensemble. Quelques minutes après l'arrivée du Grand Prix, 20e manche de la saison 2018 du Championnat du monde de Formule 1, Max Verstappen et Esteban Ocon ont bien failli en venir aux mains. C'est principalement le Néerlandais qui a voulu en découdre avec le pilote Force India.

La vidéo de l'explication entre Verstappen et Ocon

Cette réaction sanguine a été le fruit d'un fait de course majeur. Au tout du début du 44e tour, Ocon a provoqué un accrochage improbable avec Verstappen à la sortie du premier virage du tracé d'Interlagos, le mythique "S de Senna". Alors en tête de la course avec presque trois secondes d'avance sur Lewis Hamilton (Mercedes), le pilote Red Bull a été percuté à l'arrière droit par Ocon, 14e, et auteur d'un dépassement alors qu'il accusait déjà un tour de retard. Reparti deuxième derrière Hamilton, Verstappen, qui a adressé un doigt d'honneur à son bourreau en guise de remerciement, n'a pu disputer la victoire au Britannique à cause d'une monoplace endommagée au niveau du fond plat.

La vidéo de l'accrochage

" Verstappen a eu un comportement de dingue"

"J'avais plus de vitesse en sortant des pits. J'étais derrière et voilà j'étais coincé derrière. Je me suis dit : 'Je vais le doubler pour reprendre mon tour de retard et après repartir'. Voilà, j'ai fait le même dépassement sur Fernando (Alonso, ndlr) et sur plein d'autres pilotes avant lui. Sauf que Max ne m'a pas laissé la place et voilà on s'est touché et ça c'est fini comme ça" a réagi le pilote Force India au micro de Canal + avant de condamner le geste de Verstappen. "Ce qui me déplaît vraiment c'est son comportement après. Venir me voir à la pesée et commencer à me pousser violemment et avoir un comportement de dingue ce n'est clairement pas correct et pas sportif."

Concernant sa manœuvre, effectuée alors qu'il avait déjà concédé un tour de retard, Ocon s'est dit dans son bon droit : "La règle c'est que si on va plus vite que le leader ou pas, on a le droit de le doubler et de reprendre son tour de retard. Mon équipe m'a dit que j'étais à côté et que je ne pouvais pas disparaître. De toute façon, j'allais finir onzième et il fallait que je puisse tenter quelque chose. Voilà, ce n'est pas passé."

Également interrogé par Canal +, Toto Wolff, le directeur d'équipe de Mercedes, a regretté l'action d'Ocon, qui appartient à la filière Mercedes. "Je pense que si Esteban pouvait revenir en arrière, il préférerait ne pas être dans la même situation. Cet incident n'est pas quelque chose de bien. Il n'a pas voulu ça", a expliqué l'Allemand. "Les émotions chez Red Bull sont très fortes en ce moment. Si on était dans la même situation, on serait également fâchés. Mais aujourd'hui on s'en fout."

Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix du Brésil 2018
0
0