Getty Images

Sebastian Vettel (Ferrari) : Grosse amende, réprimande mais pas de pénalité

Grosse amende, réprimande mais pas de pénalité pour Vettel

Le 10/11/2018 à 22:08Mis à jour Le 11/11/2018 à 14:00

GRAND PRIX DU BRESIL - Sebastian Vettel (Ferrari) a reçu une amende de 25.000 euros et une réprimande mais pas de pénalité sur la grille de départ pour non-respect de la procédure de la pesée lors de la qualification.

Sebastian Vettel s'en sort avec une amende et une réprimande. Convoqué pour une pesée en début de Q2, samedi lors du Grand Prix du Brésil, le pilote était accusé de ne pas avoir coupé le moteur de sa Ferrari comme c'est d'usage. Et d'être ensuite descendu des balances en les endommageant.

Les commissaires de la Fédération internationale de l'automobile ont entendu l'Allemand et on fait la part des choses en analysant la télémétrie et en renvoyant la scène.

Ainsi, ils ont reconnu que le quadruple champion du monde avait coupé le moteur de sa SF71H, même si cela n'avait pas été fait "au moment habituellement prévu par la procédure établie". Ils ont aussi admis que le poids avait pu être mesuré, en respect des exigences du règlement. "Aucune infraction n'a été trouvée", ont-ils écrit dans un communiqué.

En revanche, les commissaires ont relevé que le pilote avait dégagé un cône placé pour stopper la voiture, et qu'il avait pris l'initiative de monter sur les quatre instruments de mesure du poids de la monoplace, moteur en marche, de façon non sécurisée puisqu'il a forcé un officiel brandissant le panneau "freins" à se ranger. Avant de couper le moteur.

Ils lui reprochent également d'avoir redémarrer son moteur pour quitter la balance, ce qui pouvait endommager les balances.

En conséquence de quoi, les commissaires ont infligé au pilote une amende de 25.000 euros et lui ont adressé une réprimande, sa première de la saison.

"Ils ne devraient pas nous appeler quand la météo change comme ça, je pense que c'est déloyal. Je voulais juste qu'ils se dépêchent", a expliqué Sebastian Vettel.

0
0