Getty Images

Poker moteur : Quand Vettel chambre Verstappen pour sa pole "un peu suspecte"

Poker moteur : Quand Vettel chambre Verstappen pour sa pole "un peu suspecte"

Le 16/11/2019 à 21:15Mis à jour Le 17/11/2019 à 10:38

GRAND PRIX DU BRESIL - Après la sortie regrettable de Max Verstappen à Austin sur la conformité du moteur Ferrari, Sebastian Vettel ne s'est pas privé de tacler gentiment le Néerlandais de Red Bull après sa pole position, samedi.

L'arroseur arrosé ! Max Verstappen (Red Bull) avait accusé Ferrari à Austin d'avoir utilisé du Grand Prix de Belgique à celui du Mexique un moteur illégal offrant un spectaculaire boost en ligne droite. Secoué comme tous les membres de la Scuderia par ce propos diffamatoire en l'absence de preuve de tricherie, Sebastian Vettel a répondu le Néerlandais, après sa pole position au Brésil, samedi.

"Nous avons été battus de façon claire et nette, a-t-il reconnu. Ce fut une surprise de les voir, non pas aussi rapides, mais aussi rapides dans les lignes droites. C'est donc un peu suspect…", a lancé sur le ton de l'humour le quadruple champion du monde, auteur du deuxième temps à 0"123, lors de la conférence de presse de la FIA. Ce qui n'a pas fait rire le Batave.

Coïncidence amusante, Christian Horner, directeur d'équipe de Red Bull, a estimé à la fin de la qualification du Grand Prix du Brésil que "tout le crédit de cette pole position revient à Honda", le motoriste de l'écurie.

0
0