Getty Images

Libres 2 : Hamilton dans le mur, Leclerc jubile

Libres 2 : Hamilton dans le mur, Leclerc jubile

Le 07/06/2019 à 21:40Mis à jour Le 07/06/2019 à 23:34

GRAND PRIX DU CANADA - Lewis Hamilton (Mercedes) à la faute à la 26e minute, Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont posté leurs Ferrari aux deux premières places des essais libres 2 devant l'autre Flèche d'argent de Valtteri Bottas, vendredi après-midi à Montréal.

Lewis Hamilton est indéniablement le grand perdant de cette première journée du Grand Prix du Canada. Le quintuple champion du monde de Mercedes a tapé le mur dans le virage n°9, dans son 8e tour lors des essais libres 2 - ceux qui comptent le plus pour préparer la course -, vendredi sur le Circuit Gilles-Villeneuve à Montréal.

Rentré au ralenti avec un pneu arrière droit crevé, les dégâts à la suspension étaient importants vu le choc, ce que ses mécaniciens ont vu confirmé en séparant le train arrière de la W10 n°44, puis en démontant le fond plat. Rapidement, le numéro 1 mondial a été libéré de ses obligations. Bref, il a fait une bien mauvaise affaire car, pendant ce temps-là, ces collègues ont entamé leur simulation de relais de course.

Essais libres 2 du Grand Prix du Canada 2019

Trois enseignements sont ressortis de cette journée. Le set de Pirelli "tendre" est bon pour un tour chrono en qualification mais il est manifestement impossible d'espérer en extraire de la performance sur un second tour. Ferrari privilégie pour l'heure les pneus "medium" pour le deuxième relais de course, alors que Mercedes a exploré la piste des "dur". Autant de comparaisons que #LH44 n'a pu tester. Un véritable handicap si l'on considère que la gestion de l'usure est tous les ans un gros challenge au Québec.

Dans tout ça, il n'a pas de quoi être rassuré par le doublé des Rouges, Charles Leclerc en 1'12"177, 0"074 devant son coéquipier Sebastian Vettel et 0"134 devant l'autre pilote à l'Etoile, Valtteri Bottas.

Cependant, Lewis Hamilton ne fut pas le seul fautif. Max Verstappen (Red Bull) a tapé lui aussi, au "Mur des champions", rendu célébré en 1999 par Michael Schumacher (Ferrari), Jacques Villeneuve (BAR) et Damon Hill (Jordan), qui avaient terminé leur course contre du béton. Longtemps retenu à son stand par des réparations, le Néerlandais s'est classé 13e à 1"211.

Pierre Gasly (Red Bull) toujours pas au mieux en performance pure (12e à 1"168), Carlos Sainz (McLaren) a crée la surprise en signant le quatrième temps à 0"376, devant Kevin Magnussen (Haas).

Vidéo - Mort de Paletti, bourde du siècle, "Mur des champions" : Les incroyables du GP du Canada

01:58