Getty Images

Vettel : "Ce n’est pas la F1 dont je suis tombé amoureux"

Vettel : "Ce n’est pas la F1 dont je suis tombé amoureux"

Le 10/06/2019 à 18:26Mis à jour Le 10/06/2019 à 18:35

GRAND PRIX DU CANADA - Sebastian Vettel est nostalgique. Victime d'une pénalité controversée, dimanche, lors du Grand Prix du Canada, l'Allemand regrette le "bon vieux temps" de la F1. "Je ne suis pas d’accord avec la forme que prend le sport aujourd’hui", a-t-il notamment déclaré.

"C’est juste la course"

Désabusé, Vettel regrette le bon vieux temps de la F1. "Ce n’est pas la F1 dont je suis tombé amoureux. (...) J’adore la course automobile. Je suis un puriste, assure-t-il. J’adore regarder les vieilles courses, les vieilles voitures, les vieux pilotes. C’est un honneur de faire ce que nos héros faisaient. Donc j’adore réellement tout cela. J’aimerais être aussi bon que je le suis aujourd’hui, mais à leur époque plutôt qu’à la mienne. Ce n’est pas seulement lié à la décision d’aujourd’hui (dimanche, ndlr), il y a eu d’autres décisions par le passé."

Sesbastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes) lors du podium du Grand Prix du Canada 2019

Sesbastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes) lors du podium du Grand Prix du Canada 2019Getty Images

L'Allemand, qui confie ne pas aimer les gens qui "viennent se plaindre à la radio", dénonce "une sorte de langage officiel". "Nous devrions pouvoir dire ce que nous pensons, mais ce n’est pas le cas. Je ne suis pas d’accord avec la forme que prend le sport aujourd’hui", explique Vettel. Pour lui, l'incident de dimanche fait partie "de la course". "Les vieux pilotes de F1, les gens dans le public, seraient d’accord avec moi : c’est juste la course", conclut-il.

0
0