Getty Images

Hamilton (Mercedes), prime à la pole, Ocon (Force India), chicane : les clés de la course

Hamilton, prime à la pole, Ocon, chicane : les clés de la course

Le 07/10/2017 à 18:29Mis à jour Le 08/10/2017 à 06:48

GRAND PRIX DU JAPON - Lewis Hamilton (Mercedes) a bien mérité sa pole et il a désormais de quoi se creuser avec Sebastian Vettel (Ferrari) au championnat. Pour une place d'honneur, Esteban Ocon (Force India) sera là. Voici les enjeux de la 16e manche du Mondial.

L'homme de la pole position : Lewis Hamilton (Mercedes)

Il lui restait un dernier vide au palmarès et il est comblé ! Les 27°C de la piste n'avaient rien à voir avec la chaleur de Sepang et la Flèche d'argent a retrouvé son efficacité sur un tracé qui lui réussit bien dans l'exercice depuis 2014.

"J'ai attendu longtemps pour cette première pole et ça valait vraiment le coup !", a-t-il dit. "Je n'ai commis aucune erreur de toute la session et ça allait de mieux en mieux. Nous avons construit les bases en Q1 et capitalisé là-dessus au fil de la qualification. J'ai attendu tout le week-end pour ce moment, pour ce tour en Q3 et c'est tellement bon quand tout se met en place."

Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix du Japon 2017

Le performer : Esteban Ocon (Force India)

Le Français progresse en qualification et c'est précisément ce qui lui faisait défaut face à Sergio Pérez depuis le début de saison. Pour la troisième fois en quatre Grands Prix, il a battu Checo. Suzuka est peut-être le circuit le plus complexe en termes de mise au point et son 7e temps est un moment fort dans sa saison.

"La voiture est un bonheur à piloter depuis les dernières "évo". On est les meilleurs des autres depuis un petit moment", a-t-il relevé. Un message à Renault, dont la voiture marque le pas par rapport à la monoplace indienne.

Le pilote sous pression : Valtteri Bottas (Mercedes)

Changement de boîte de vitesses avec +5 places sur la grille vendredi, sortie de piste samedi matin, re-sortie de piste en "super tendre" pour son premier tour en Q1… Le Finlandais ne baigne pas dans la sérénité. Septième au départ, il a choisi des "tendre" pour son premier relais. A maximiser, absolument…

Valtteri Bottas (Mercedes) au Grand Prix du Japon 2017

Le déçu : Romain Grosjean (Haas)

Un gros carton en Q1 et un grand moment de solitude lorsqu'il est revenu au stand, où ses mécaniciens ne se sont pas bousculés pour le réconforter. La Haas ne fonctionne pas depuis vendredi et un surcroit d'attaque n'a pas pardonné dans les esses. Un épisode de plus dans la saison "on/off" du Français.

L'échec : Honda

Sur son circuit, le motoriste a encore changé entièrement le propulseur de Fernando Alonso (McLaren) suite à une fuite hydraulique. Un prétexte pour cacher le manque d'endurance des composants, déjà pas extrêmement performants.

A quoi va ressembler le Grand Prix

Après un départ délicat en légère descente, le virage n°1 est un passage rapide et l'occasion d'une ruée sauvage. Etre sur la bonne trajectoire assure d'attaquer idéalement les esses, et l'auteur de la pole position peut spécialement en tirer un avantage important. On a parfois vu des écarts impressionnants se créer dès le premier tour et Lewis Hamilton (Mercedes) devra en profiter.

Y aura-t-il du spectacle, des dépassements sur les 53 tours ? Suzuka est dans une moyenne sage avec 34 manœuvres décisives en 2013, 30 en 2014, 29 en 2015 et 35 en 2016. Comme toujours, la pluie va peut-être venir booster ces stats.

Dernière chicane intéressante : un mauvais passage et c'est la sanction quasi assurée au bout des 994 mètres de la ligne droite des stands.

En revanche, la stratégie s'annonce limpide. "Nous prévoyons deux pit stops pour la majorité des concurrents car nous sommes sur un tracé parmi les plus exigeants en termes d'énergie déployée dans les pneumatiques", a averti Mario Isola, directeur de Compétition automobile chez Pirelli.

La grille de départ du Grand Prix du Japon 2017

La stat : 22 sur 26

En 26 éditions du Grand Prix du Japon à Suzuka, le vainqueur est parti 22 fois de la 1re ligne.

La décla : Toto Wolff (Mercedes)

" Le genre de jour qui montre bien pourquoi il est l'un des plus grands pilotes de tous les temps."

La vidéo : Les incroyables du GP du Japon

Vidéo - Lauda naufragé, Prost - Senna, Irvine boxé, Mansell blessé : Les incroyables GP du Japon

01:25
0
0