Getty Images

Lewis Hamilton (Mercedes) : "Gagner du terrain sur les Red Bull au départ"

Hamilton : "Gagner du terrain sur les Red Bull au départ"

Le 27/10/2018 à 23:52Mis à jour Le 28/10/2018 à 00:57

GRAND PRIX DU MEXIQUE - Chez Mercedes, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas estiment bien s'en sortir avec les troisième et cinquième places qualificatives. Avec pour le Britannique l'espoir de piéger les Red Bull au départ.

Mission accomplie : suite au problème de refroidissement du Mercedes ayant imposé une réduction de la puissance vendredi, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont presque dépassé les attentes en battant chacun un pilote Ferrari, samedi en qualification.

Daniel Ricciardo partira, certes, de la pole position devant son coéquipier de Red Bull, Max Verstappen, mais le Britannique à la Flèche d'argent sera devant Sebastian Vettel (Ferrari), le seul qui peut encore retarder son sacre.

"Les Red Bull étaient vraiment rapides dans le secteur 2, le moteur Renault semble bien fonctionner à haute altitude et donc leur package à fort appui, a remarqué Lewis Hamilton, battu de 0"135. Je pense qu'elles étaient dans une classe à part, je suis donc content d'être aussi près d'elles. Notre vitesse n'était pas si mauvaise vendredi, mais Red Bull a encore eu le dernier mot."

"Nous avons pu progresser un peu par rapport à vendredi, j'espère donc que nous serons en mesure de nous battre avec elles et même gagner du terrain sur elles au départ", a ajouté le quadruple champion du monde, en passe de décrocher une cinquième étoile à condition de ne pas céder plus de 20 points à Vettel.

Il n'oubliera pas non plus de scruter ses rétroviseurs. L'an dernier, l'Allemand de Maranello lui avait justement occasionné une crevaison suite à un contact évitable au virage n°3. Au bout d'un pénible run de 71 tours, une neuvième place lui avait assuré son quatrième titre. "On a vu ce qu'il s'était passé l'an dernier avec la voiture rouge derrière...", a-t-il rappelé.

Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix du Mexique 2018

Wolff reste lucide

"Ça n'était pas génial vendredi mais la voiture était bien meilleure aujourd'hui, a commenté Valtteri Bottas. Nous avons récupéré beaucoup de performance. Merci à mes mécaniciens : ils ont changé le moteur en moins d'une heure et demi. En qualif, je n'ai pas fait un tour parfait en Q3. La 1re ligne était probablement hors de portée pour nous."

La ligne droite au départ est longue, ne pas partir devant peut même être un avantage si nous réussissons à prendre l'aspiration."

"L'équipe a établi des standards élevés ces dernières saisons, c'est donc inhabituel d'être plutôt content d'être P3 et P5 en qualification, a souligné James Allison. Après nos problèmes de vendredi et le souci de Valtteri en essais libres 3 (ndlr : une panne hydraulique), ce résultat représente un excellent rétablissement.

Dans la nuit de vendredi à samedi, nous avons fait un bon boulot sur le moteur pour atteindre une bonne puissance dans l'air moins dense, alors que les ingénieurs du châssis ont récupéré la compétitivité qui nous manquait dans les virages lents."

"C'est sûrement bien d'avoir chacune de nos voitures devant une Ferrari mais ces dernières sont tellement rapides en ligne droite que les garder derrière nous ne sera pas facile", a prévenu Toto Wolff, le directeur d'équipe.

Vidéo - Champion du traquenard, Prost, "Va te faire foutre Charlie !" : les incroyables du GP du Mexique

01:21
0
0