La première journée de roulage de Mercedes à Mexico n'a pas donné satisfaction à l'équipe septuple championne du monde, loin s'en faut. Avec Valtteri Bottas bloqué à 0"424 du meilleur chrono de Max Verstappen (Red Bull) et Lewis Hamilton à 0"509, sans que l'on n'y trouve vraiment à y redire, le nécessaire rétablissement que l'équipe allemande doit opérer s'annonce ardu. Et la rumeur qui court sur un remplacement des récupérateurs d'énergie MGU-H (lié au turbo) et MGU-K (lié aux freins) sur la monoplace du Britannique n'ajoute certainement pas à la sérénité de l'équipe dirigée par Toto Wolff.
Une fin à la Senna - Prost : la prophétie de Wolff fait bondir Verstappen et Red Bull
"La voiture était dans l'ensemble bien et nous n'avons pas eu de gros problèmes, a résumé Lewis Hamilton, réprimandé par la direction de course après les essais libres 1 pour avoir négligé son retour en piste suite à une sortie au virage n°1. Nous avons donné tout ce que nous avions et Red Bull est juste plus rapide que nous pour l'instant. Nous nous concentrons sur le set up pour essayer de l'améliorer, mais comme vous pouvez le voir nous manquons un peu d'appui globalement et ça se voit dans les chronos."
Grand Prix du Mexique
"Le virage N.1 à Mexico, c'est le virage Verstappen par excellence"
09/11/2021 À 21:17
Un constat partagé par Valtteri Bottas. "Les Red Bull sont plus rapides sur un tour en 'tendre' et nous devons combler l'écart si nous voulons nous battre pour la pole position", a ajouté le Finlandais qui rejoindra l'équipe Alfa Romeo en 2022.
Verstappen la joue modeste : "Nous sommes un peu plus rapides"
https://i.eurosport.com/2021/11/06/3249392.jpg

"45 pour cent" de chance d'être champion

Pour ce qui est des détails, Andrew Shovlin en a dit un peu plus. "Notre première session a été un peu plus propre que la deuxième et le groupe propulseur semble bien s'accommoder de l'altitude, a exposé l'ingénieur en chef, à propos des 2.285 mètres qui empêchent les blocs de respirer et de refroidir correctement. Sans parler des appuis plus faibles en raison de la densité moindre de l'air (78% par rapport au niveau de la mer). Il est évident que nous devons trouver un peu de temps par rapport à Max sur le tour chrono mais nous avons eu quelques soucis d'équilibre."
"Le bilan sur relais long est un peu compliqué car nous avons roulé avec des pneus différents de nos concurrents mais l'équilibre est correct et le pneus 'dur' à l'air de bien fonctionner. Comparé à nos vendredis au Mexique, nous avons bien démarré", a conclu le technique d'outre-Manche.
Dans le camp Mercedes, ces difficultés ne sont pas une surprise et Toto Wolff les avait d'ailleurs évoqué vendredi. "Nous sommes 12 points derrière (au championnat Pilotes) et je ne peux pas dire que les deux prochains circuits (Mexico et Sao Paulo) sont les plus idéaux pour nous, avait admis le directeur d'équipe autrichien, pour RTL Allemagne. Viendront après des circuits qui nous conviennent. En ce moment, la probabilité mathématique que nous avons de gagner le championnat est de 45 pour cent. Cependant, ça ne veut rien dire en sports mécaniques. En une course tout peut changer." Réponse dimanche...
Grand Prix du Mexique
Pourchaire : "Je me sens prêt pour la F1 mais tout ne dépend pas que de moi"
09/11/2021 À 21:15
Grand Prix du Mexique
Hamilton remet la faute sur Bottas : "Il a laissé la porte ouverte à Verstappen"
08/11/2021 À 21:11