Max Verstappen (Red Bull) a frappé un grand coup vendredi après-midi en signant le meilleur tour des essais libres 2 (la séance qui compte) du Grand Prix de la Ville de Mexico avec une demi-seconde de marge sur son rival, Lewis Hamilton (Mercedes). En 1'17"301, le n°1 mondial a mis la barre très haut, à 2.285 mètres d'altitude, où son V6 Honda est censé faire la différence par rapport au bloc allemand.
Une fin à la Senna - Prost : la prophétie de Wolff fait bondir Verstappen et Red Bull

Du simulateur jusqu'à 4h du matin : Comment Buemi a aidé Verstappen à régler sa Red Bull à Austin

Grand Prix du Mexique
"Le virage N.1 à Mexico, c'est le virage Verstappen par excellence"
09/11/2021 À 21:17
Le moins que l'on puisse dire est que le Néerlandais a fait une grosse impression, et pas seulement dans le registre de la puissance. Car il a beaucoup plus travaillé avec les gommes les plus dures apportées par Pirelli (le C2 "dur" et le C3 "medium") que son rival Britannique, vu uniquement avec les C3 "tendre" en L1.
"Dans l'ensemble, j'ai eu un feeling plutôt bon avec la voiture, a-t-il déclaré à Ziggo Sport, le diffuseur du Championnat du monde de Formule 1 aux Pays-Bas, repris par GPblog.com. En essais libres 2, nous avons ajusté des choses et c'était mieux. Ça n'avait pas l'air mauvais de toute façon. Nous sommes un peu plus rapides que les équipes derrière (…) mais on ne sait jamais à quoi s'attendre avec Mercedes."

Pérez appelé à se sacrifier

Reconnaissant que Red Bull Racing a passé un meilleur vendredi qu'à Austin - "c'est un peu l'opposé en fait" - le Néerlandais est revenu sur l'exercice particulier de l'Autodrome Hermanos Rodriguez, où la pression atmosphérique n'atteint que 78% de ce qu'elle est au niveau de la mer. Avec pour résultat des moteurs qui fonctionnent dans le rouge au niveau du turbo et du récupérateur d'énergie MGUH qui lui est lié, une efficacité aérodynamique moindre et des problèmes de refroidissement interne.
"Il y a moins de grip, a résumé Max Verstappen. Le secteur du milieu a un rythme sympa, mais le reste est fait de virages lents et peu de grip."
Déjà bien placé à l'entame de ce week-end, MV33 sait aussi qu'il pourra compter sur l'appui de son coéquipier, Sergio Pérez, en regain de forme depuis deux courses et prêt au sacrifice par obligation professionnelle, même à domicile. Transporter par l'espoir de devenir enfin le premier pilote mexicain à monter sur le podium à domicile, "Checo" a en effet reçu une feuille de route claire de son patron.

"Nous nous achetons simplement plus d'options"

"Il faut comprendre que c'est un sport d'équipe, a insisté Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, à l'antenne de Sky Sports. C'est la course à domicile de Checo, nous allons devoir parler de tous ces scénarios avant la course, tout le monde connait le plan... A ce stade du championnat, nous ne pouvons nous permettre de perdre le moindre point. Sergio sait quel est son travail pour l'équipe afinde soutenir son coéquipier et ce serait un merveilleux problème à avoir…"
Pour résumer, Sergio Pérez aura pour mission de gêner Lewis Hamilton dimanche, et si besoin de laisser passer Max Verstappen s'il se trouve devant. Y compris s'il est en mesure de gagner. "Stratégiquement, nous nous achetons simplement plus d'options et c'est ce que nous recherchions désespérément", a précisé le patron anglais de 47 ans.
Pour faire ce qu'on attend de lui, "Checo" va devoir éviter les grossières erreurs du type de celle qu'il a commise en tapant après dix minutes de roulage vendredi, dans le dernier virage. "Nous n'avons pas perdu tant que ça en dépit du crash, a-t-il affirmé. C'est dommage d'avoir donné un peu plus de boulot aux gars dans le garage, mais en dehors de ça cela a été une journée positive."
Quatrième à 0"570 de son leader, le Mexicain de 31 ans a cependant encore du travail devant lui pour challenger les W12 allemandes. "Je me sens mieux sur les longs que sur un tour, je pense donc qu'il y a de la marge pour progresser sur les runs courts."
Grand Prix du Mexique
Pourchaire : "Je me sens prêt pour la F1 mais tout ne dépend pas que de moi"
09/11/2021 À 21:15
Grand Prix du Mexique
Hamilton remet la faute sur Bottas : "Il a laissé la porte ouverte à Verstappen"
08/11/2021 À 21:11