"Je suis plutôt satisfait : j'ai vraiment tout essayé" : c'est à travers ce constat sans doute objectif que Max Verstappen a résumé son week-end au Grand Prix du Portugal, dimanche. Un constat soldé par un premier revers en qualification, puis un second en course ; une progression de la troisième place sur la grille de départ à la deuxième au drapeau à damier qui ne le console pas de la perte de sept points sur son rival dans la course au titre mondial, Lewis Hamilton.
Le film de la course
Pendant trois jours, le Néerlandais a pesté contre le manque de grip de la piste de Portimao resurfacée l'an dernier, et qui ne convenait pas à sa Red Bull. Il a aussi accusé le vent de tous les maux, en particulier de l'avoir poussé hors de la piste en qualification, ce qui a eu pour conséquences l'annulation d'un chrono valant la pole position. Il s'est aussi étonné à plusieurs reprises du manque de vitesse de pointe de sa RB16B. Peut-être là avec plus de mauvaise foi car il s'en est plaint lors de défense fautive contre Lewis Hamilton au 11e des 66 tours. Une manœuvre qui lui a fait perdre le Grand Prix mais dont il connaît la cause en son for intérieur : une première glissade du train arrière, puis une seconde plus franche, toujours au virage n°14, qui a fait de lui une proie facile pour le Britannique de Mercedes.
Grand Prix du Portugal
Hamilton vainqueur devant Verstappen, le mano a mano continue !
02/05/2021 À 15:39

"Quelque chose sur cette piste ne convient pas à notre voiture"

A cet instant, Valtteri Bottas était le leader, et il a au moins eu la satisfaction d'avoir fini par pousser le Finlandais à la faute. En prenant de gros risques : en rentrant dans la pitlane au 37e tour, il a pilé en bloquant ses deux roues avant, et l'excès de vitesse - 80 km/h autorisés - n'était pas loin. Mais c'est avec un changement de roue encore une fois rondement mené de la part du pitcrew bleu marine (en 1"9) que le Néerlandais a pu se retrouver un tour plus tard dans l'aileron arrière de la Mercedes n°77 et son fébrile Scandinave, qui a fini par ouvrir la porte sur une dérobade du train arrière.
"C'est bien, nous avons eu de belles batailles, on avait plus l'impression de rouler pied au plancher que de préserver nos pneus", a déclaré le pilote de la monoplace n°33, qui avait confié samedi son écoeurement face à ce qu'était devenu l'un de ses circuits préférés. Une sorte de ruban sans grip, à cause en partie du choix de Pirelli d'apporter ses gommes les plus dures, et en prise avec de bourrasques traitresses.
"Quelque chose sur cette piste ne convient pas à notre voiture et, d'une façon générale, c'était un week-end sans en matière d'adhérence et de rythme en général, a dit Max Verstappen, dimanche soir. Nous savions depuis l'an dernier que nous n'étions pas particulièrement rapides ici, c'était donc mieux cette année car nous avons fini devant une Mercedes, mais ce n'était pas suffisant pour les avoir toutes les deux. Néanmoins, deuxième est un résultat plutôt bon et nous savons que cette saison sera faite de hauts et de bas en fonction des pistes visitées, entre celle favorables à Mercedes et celles où nous seront forts."
https://i.eurosport.com/2021/05/02/3125317.jpg

"Ces stupides limites de piste !"

"J'ai essayé de mettre la pression d'entrée sur Valtteri car il galérait avec le grip, mais derrière, Lewis avait plus de vitesse et il nous a passé tous les deux. J'ai ensuite pu faire l'undercut à Valtteri (il l'a doublé au retour du Finlandais) mais on a pu voir clairement que le 'dur' était un peu plus lent : certains tours nous pouvions rivaliser avec Lewis, ce n'était tout simplement pas possible."
"Vers la fin, Valtteri me fondait dessus, ce qui montre qu'ils avaient du rythme. Dommage que le meilleur tour m'ait été retiré. Ces stupides limites de piste [rires] ! Ils devraient remettre des bacs à graviers ! Bon, c'est comme ça, nous avons tenté le coup car nous avions l'avance nécessaire (pour rentrer prendre des 'tendre' et tenter le meilleur tour)."
"Nous avons marqué de bons points ici et je me focalise à présent sur Barcelone, une piste qui a un niveau de grip plus normal et où nous avons de bons souvenirs. Je pense que nous aurons là-bas une vue plus claire des progrès de chaque équipe", a conclu celui qui avait fait sensation en remportant sa première victoire au Grand Prix d'Espagne 2016, sur le tracé de Montmelo, en profitant du crash des Mercedes.

"Max a encore surpassé les limites de sa voiture"

Avec huit points à l'avantage de Lewis Hamilton au Mondial Pilotes et 18 pour Mercedes chez les constructeurs, le duel se poursuit sur tous les fronts.
Sergio Pérez quatrième, Red Bull va plus que jamais s'appuyer sur son pilote vedette pour la suite. "Max a encore surpassé les limites de sa voiture aujourd'hui, en subtilisant la deuxième place à une Mercedes et ça reste très serré entre lui et Lewis, a commenté Christian Horner, le directeur d'équipe de Red Bull Racing. C'est frustrant de perdre le point du meilleur tour à la fin (au 66e et dernier tour) à cause de limites de piste qui je pense doivent être invariables sur la durée d'un week-end. Idem pour Sergio : il a perdu une place sur un cas de limite de piste lorsqu'il a été doublé par la McLaren (de Norris) mais il a réussi à repasser."
https://i.eurosport.com/2021/05/02/3125413.jpg
Grand Prix du Portugal
"Alonso a retrouvé la grinta, et ça, c'est plutôt bon signe"
04/05/2021 À 20:01
Grand Prix du Portugal
"Bottas essaye d'être le nouveau Rosberg mais on a le sentiment qu'il n'y arrivera jamais"
04/05/2021 À 17:39