A quelle heure commence la course ?

A 16h.
Grand Prix du Portugal
"Eteint" par son chrono annulé, Verstappen ne décolère pas
01/05/2021 À 16:53

Valtteri Bottas (Mercedes) en pole ça donne quoi ?

Un autre vainqueur, très souvent ! Le pilote de la W12 n°77 a converti trois de ses neuf dernières pole positions en victoire depuis 2019. Son plus récent doublé pole - victoire remonte au Grand Prix d'Autriche 2020, en ouverture de la saison. Depuis, il a échoué à Silverstone 2, au Nürburgring, à Imola et à Sakhir 2.
S'il ne l'emporte pas, Lewis Hamilton est un candidat tout désigné pour la victoire : c'est de la 2e place qu'il a remporté ses trois derniers succès.

Les Mercedes ont-elles l'avantage par rapport aux Red Bull ?

Elles partent devant, et la différence par rapport à Imola est qu'elles vont jouer à deux contre deux face aux Red Bull, qui seront elles aussi en "medium" au départ. Les pilotes des W12 ont donc tout pour donner le tempo en termes de stratégie et elles ont paru aussi moins handicapées par le vent que leurs rivales autrichiennes.
Une libération pour Bottas, une galère pour Hamilton
https://i.eurosport.com/2021/04/30/3123930.jpg

Esteban Ocon (Alpine) peut-il finir dans le top 5 ?

Le Normand a raté P5 pour 0"003 contre Carlos Sainz (Ferrari) mais conserver P6 serait déjà une belle satisfaction. La McLaren de Lando Norris est un cran au-dessus son A521 et Charles Leclerc (Ferrari) a l'avantage de s'élancer en "medium".

Qu'est-ce que peut espérer Pierre Gasly (AlphaTauri) ?

Pas beaucoup plus qu'une poignée de points. Le vainqueur de Monza 2020 part neuvième, avec une forte concurrence autour de lui, et malheureusement au volant d'une monoplace mal réglée. "On savait qu'entre les Mercedes, Red Bull, Ferrari, McLaren et Alpine ça allait être compliqué, a-t-il expliqué après sa qualification. On a du mal sur cette piste dans les virages lents avec les conditions où il y a beaucoup de vent. On a essayé beaucoup de choses avec les pneus et les réglages mais on n'a pas réussi à résoudre les soucis qu'on a depuis le début du week-end. Je pense qu'il y a quelque chose d'un peu plus profond dans ces conditions qui nous fait galérer un peu."

Sebastian Vettel (Aston Martin), une performance sans lendemain ?

Il faut le craindre. L'Allemand est sorti du cauchemar en mettant fin à 15 absences consécutives en Q3. 8e en Q1, 9e en Q2 et 10e en Q3, il a bien mérité sa place dans le top 10. Mais il va démarrer en pneus "tendre" et va probablement lutter contre des adversaires de seconde partie de tableau comme George Russell (Williams), Fernando Alonso (Alpine) et Daniel Ricciardo (McLaren) qui seront en "medium" dès le départ, avec la possibilité d'allonger leur premier relais.
Pas à l'aise au volant de la Ferrari en 2020, il avait commencé et terminé à la 10e place.

Qu'arrive-t-il à Daniel Ricciardo (McLaren) ?

L'Australien a subi un choc en sortant de la Q1 avec le 16e temps. D'autant plus qu'il pensait que les choses allaient mieux. "J'essaie de me débarrasser de mon ancien style de pilotage, a-t-il avoué, pour expliquer que sa façon de conduire ne correspondait pas à la MCL35M. Je suis assez conscient de la façon dont il faut aborder chaque virage. Je pensais avoir fait un bon pas en avant vendredi là-dessus. Je me sentais confortable vendredi, du moins plus qu'il y a deux semaines (à Imola). C'est pourquoi se retrouver à cette place est assez lugubre."
Le transfuge de Renault n'a pas été performant en deux jours d'essais et il faudrait un retournement complet de situation pour qu'il sorte la tête de l'eau ce dimanche.

Qu'est-ce que les pilotes devront surveiller en course ?

Le vent, toujours et encore. Avec des conséquences fâcheuses comme celles qui ont conduit à l'annulation du chrono - qui valait la pole position - de Max Verstappen (Red Bull), sorti au virage n°4 sur une bourrasque. La FIA a placé les virages n°1, 4, 5, 14 et 15 sous surveillance et a promis d'être impitoyable.

Quelle stratégie pour les 66 tours ?

Pirelli ne voit qu'un arrêt pour être compétitifs en raison de la longueur pénalisante de la pitlane.

Quel pilote faut-il suivre ce dimanche ?

George Russell. L'espoir de Williams a montré avec son 11e chrono en qualification qu'il n'avait rien perdu de sa détermination deux semaines après le crash d'Imola. Il n'a pas encore marqué de point avec l'équipe de Grove et il a tout pour y parvenir ce dimanche.
Grand Prix du Portugal
"Alonso a retrouvé la grinta, et ça, c'est plutôt bon signe"
04/05/2021 À 20:01
Grand Prix du Portugal
"Bottas essaye d'être le nouveau Rosberg mais on a le sentiment qu'il n'y arrivera jamais"
04/05/2021 À 17:39