La guerre des petites phrases continue dans le Golfe. "J'ai l'impression d'une énorme perte de puissance", a lancé Lewis Hamilton, en prenant la piste vendredi, sur le circuit de Losail où se déroule ce week-end le Grand Prix du Qatar. A Sao Paulo, le Britannique avait bénéficié dans ses remontées du samedi et du dimanche d'une Vmax jugée déconcertante par ses rivaux - indécente du point de vue de Red Bull - grâce à un V6 neuf contre pénalité.
Jeudi, son adversaire Max Verstappen, qu'il était parvenu à doubler pour l'emporter, a confié que Mercedes pourrait dans l'absolu utiliser ce joker lors des trois dernières courses : "Mercedes pourrait en théorie mettre un nouveau V6 à chaque Grand Prix, prendre cinq places de pénalité et profiter d'un boost de puissance."
Grand Prix du Qatar
"Le podium d'Alonso au Qatar est plus parlant que la victoire d'Ocon en Hongrie"
23/11/2021 À 19:53
"Nous n'avons pas vu un tel missile chez Mercedes depuis des années, a déclaré le conseiller de Red Bull Racing, Helmut Marko, à Sky Sports. Nous ne pouvions pas le retenir dans les lignes droites, bien qu'il embarquait un aileron d'un angle de braquage comparable à celui de Monaco. Mais seul lui avait cette vitesse, les autres pilotes ne sont pas un sujet d'inquiétude pour nous."

Un meilleur gain chez Mercedes que chez Honda

Disqualifié le vendredi, l'Anglais avait démarré la course sprint 20e et dernier, et encaissé cinq places de pénalité sur la grille de départ le dimanche. Mercedes avait indiqué que le circuit Carlos Pace était l'endroit idéal pour assumer une rétrogradation et le scénario lui avait donné raison. Lewis Hamilton a récupéré bien plus que cinq places le samedi et le dimanche. Vingt-quatre exactement.
Au Brésil, l'écart de Vmax entre la W12 de Lewis Hamilton et la RB16B de Max Verstappen était de 15 km/h, et Mercedes n'escompte pas un tel avantage sur un autre circuit d'ici la fin de la saison, d'antan que les tracés des Grand Prix du Qatar, d'Arabie saoudite et d'Abou Dabi ne favorisent pas les dépassements comme au Brésil. C'est pour cela que Toto Wolff a indiqué que le septuple champion du monde allait finir la saison avec son V6 actuel, qui selon le directeur d'équipe de l'écurie allemande va subir une baisse de puissance au fil des kilomètres.
Red Bull n'installera pas non plus de moteur dans le monoplace n°33 d'ici la finale d'Abou Dabi. Helmut Marko a estimé à 20 chevaux le gain de puissance d'un moteur neuf chez Mercedes contre 6 à 7 pour le Honda.
Grand Prix du Qatar
"Red Bull a besoin d’entretenir une haine, c’est un peu gênant"
23/11/2021 À 19:04
Grand Prix du Qatar
Hamilton sur la voie royale ? "Mercedes a de la réserve et Red Bull peut avoir peur"
23/11/2021 À 18:23