Formule 1

Les budgets plafonnés à 145 millions de dollars : la F1 se serre la ceinture face à la crise

Partager avec
Copier
Partager cet article

2020/02/20: Charles Leclerc of Monaco driving the (16) Scuderia Ferrari SF1000 on track during day two of F1 Winter Testing

Crédits Getty Images

ParMaxime Battistella
23/05/2020 à 12:28 | Mis à jour 23/05/2020 à 12:45

FORMULE 1 - Après des semaines de polémique, les écuries de F1 ont finalement trouvé un terrain d'entente. Selon la BBC, elles ont voté pour une réduction du budget maximal autorisé pour 2021 de 30 millions de dollars, le faisant passer de 175 à 145 millions (soit 133 millions d'euros) à cause de la crise économique consécutive à la pandémie de coronavirus.

Après la zizanie, place à la concorde. Le petit monde de la Formule 1 a fini par régler ses différends sur les questions budgétaires liées à la prochaine saison. Selon la BBC, si les mesures ne seront adoptées officiellement par la FIA que dans quelques jours, les écuries ont voté pour baisser leur budget maximum autorisé pour les prochaines saisons. Dès 2021, aucune équipe ne pourra dépasser les 145 millions de dollars (environ 133 millions d'euros), soit une baisse de 30 millions par rapport à ce qui était originellement prévu en octobre dernier. Mais entre-temps, la pandémie de coronavirus et la crise économique sont passées par là.

En 2022, le plafond bugdétaire des écuries sera encore baissé à hauteur de 140 millions de dollars (128 millions d'euros à peu près), puis à 135 (près de 124 millions d'euros) entre 2023 et 2025. Cet accord est le fruit d'un compromis entre les grosses écuries comme Ferrari ou Red Bull qui n'étaient pas disposées à aller en dessous de 150 millions de dollars, et les plus petites comme McLaren qui voulait baisser le curseur jusqu'à 100 millions.

Formule 1

Résultats décevants et crise économique : Williams envisage de vendre son écurie

IL Y A 7 HEURES

Ecologie, réduction des coûts, spectacle : la F1 chahutée face aux défis du monde moderne

00:12:52

Ferrari a fait les plus grandes concessions

Mais c'est bien l'écurie au cheval cabré, malgré ses menaces de quitter la F1 si ses exigences n'étaient pas satisfaites voici quelques jours, qui semble avoir fait le plus de concessions dans l'intérêt du sport automobile. Lors des saisons 2020 et 2021, les développements et innovations aérodynamiques seront limités, ce qui pourrait bien porter préjudice à Ferrari, pas aussi compétitive qu'elle l'aurait espéré avec le modèle 2020 de sa monoplace. Les Rouges pourraient donc devoir attendre 2022 et l'introduction de la nouvelle réglementation pour redevenir un candidat crédible au titre de champion du monde.

Alors que le Grand Prix d'Autriche pourrait être le premier officiellement couru cette saison à huis clos le 5 juillet, 10 courses ont déjà été annulées ou reportées cette saison. Si en 2021, le calendrier est encore affecté par le coronavirus, le budget maximal autorisé par équipe sera baissé d'un million de dollars pour chaque Grand Prix annulé.

Saison 2020

"Nous restons engagés" : le plan d'économie ne remet pas en cause l'avenir de Renault en F1

IL Y A 10 HEURES
Saison 2021

Ricciardo confie avoir été en contacts très récemment avec Ferrari

IL Y A 19 HEURES
Dans le même sujet
Formule 1
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Saison 2021

Des spéculations "infondées et irresponsables" : non, Mercedes ne quitte pas la F1

IL Y A UNE HEURE

Vidéos récentes

Grand Prix du Brésil

Gasly sur Interlagos 2019 : "Etre devant Lewis Hamilton, c'était fort en émotions !"

00:04:01

Les plus lus

Transferts

Une pépite et trois indésirables : le deal improbable imaginé par Zidane pour arracher Pogba

HIER À 15:03
Voir plus