Lotus F1 Team

Räikkönen jouait la pole

Räikkönen jouait la pole position
Par Eurosport

Le 24/03/2012 à 13:58Mis à jour Le 24/03/2012 à 15:36

Kimi Räikkönen (Lotus) n'en fait pas trop en affirmant qu'il aurait pu décrocher la pole, samedi à Sepang, lors d'une séance de qualification extrêmement concurrentielle. Mais deux fautes sont passées par là. Rétrogradé de 5 places, il partira quatre rangs derrière Romain Grosjean.

Romain Grosjean s'élancera de la 6e place sur la grille de la 2e manche du Mondial dimanche à 10h00 françaises, et Kimi Räikkönen de la 10e. Pour Lotus, le contrat est donc rempli, même si ce résultat d'ensemble aurait pu être plus beau. "Nos deux voitures sont en Q3 et il y a beaucoup de positif à tirer de ces qualifications, sur un circuit qui convient peut-être moins bien à mon pilotage que celui de Melbourne", a déclaré Romain Grosjean, 7e temps, et qui a rendu seulement 0.439 seconde à l'auteur de la pole position, Lewis Hamilton (McLaren). "On pensait que ce serait moins serré et il y a peu de tours pour faire un bon chrono, avec une température de piste très élevée qui ne pardonne aucune erreur."

"La course va être longue, les pneus vont beaucoup se dégrader et il y aura de gros écarts, jusqu'à six ou sept secondes au tour", prévient-il. Ce fait a beaucoup influencé la stratégie des Noir et or. "Du coup, on a vu beaucoup de voitures essayer de sauver des pneus pour dimanche, en faisant peu de tours en qualifications. C'est le choix qu'on a fait en Q2, en se donnant une seule chance de passer en Q3 pour garder un gros capital pneus pour la course. On ne sait pas quelles seront les conditions donc si la température de la piste baisse un peu, ça m'arrangera, et si c'est nuageux, je ne me plaindrai pas. Si je prends un bon petit départ, qu'on a une bonne stratégie de course et qu'on prend plein de points, on sera tous heureux. J'ai l'envie de bien faire, d'aller chercher mes premiers points et peut-être plus."

"J'étais dans le coup pour la pole position"

Lotus F1 Team

"La voiture marchait bien. Malheureusement, j'ai commis deux erreurs dans mon tour rapide, qui m'ont probablement coûté 0.2 seconde. Sans cela, j'étais dans le coup pour la pole position", a regretté le Finlandais. "Je suis sorti un peu large du virage 9 et j'ai perdu un peu de temps, mais cela arrive parfois. Nous avons connu des soucis avec le KERS vendredi, mais ils avaient disparu aujourd'hui. C'est vraiment dommage d'avoir écopé de cette pénalité. La journée a quand même été vraiment positive."

"Cette boite avait atteint de hautes températures en Australie après que le système de refroidissement ait été obstrué par de l'herbe et des débris", a précisé Alan Permane, directeur des opérations piste. "Kimi a effectué l'essentiel de la course comme cela. Nous avons examiné les deux boites de vitesse scrupuleusement et celle de Romain ne présentait aucun problème. Kimi a donc une nouvelle boite, ce qui lui vaut une pénalité de cinq places, mais c'était nécessaire."

"D'après les data, nous devrions faire une belle course", a-t-il poursuivi. "Nos pneus tiennent bien dans ces conditions. Nous avons défini de bons réglages, dont les pilotes se disent très satisfaits. Si le temps le permet, nos deux voitures devraient finir dans les points."

SUIVEZ LE GRAND PRIX DE MALAISIE SUR EUROSPORT PLAYER

0
0