Les signaux d'inquiétude se multiplient chez Red Bull à quelques jours de l'ouverture de la saison et l'alarme vient d'être tirée par Sebastian Vettel. Avec une monoplace qui a été incapable de réaliser la moindre simulation de course durant les essais hivernaux, Vettel, qui reste sur neuf succès consécutifs, pourrait ne pas voir le drapeau à damier à Melbourne. "Pour être franc, le simple fait d’être à l’arrivée serait une victoire pour nous. Si la moitié des pilotes ne terminent pas la course, alors peut-être que nous pourrions même inscrire quelques points", a-t-il déclaré sur la chaîne autrichienne Servus TV, qui appartient à Red Bull.

Le responsable de la filière pour jeunes pilotes, Helmut Marko, a lui révélé que l’écurie autrichienne accusait un retard de deux mois sur son calendrier initial. "Le premier Grand Prix de la saison arrive au moins deux mois trop tôt pour nous", a expliqué Marko dans le programme Sport und Talk de la chaîne autrichienne Servus TV, qui appartient à la boisson énergisante. "Nous ne sommes pas là où nous devrions être. La situation est vraiment très, très grave. Pour le moment, nous ne savons pas combien de temps cela va nous prendre pour rattraper notre retard, ou même si nous y parviendrons." Red Bull a connu des essais hivernaux catastrophiques, ne parcourant que 1.711 kilomètres avec sa RB10, soit un tiers de la distance couverte par la W05 de sa rivale Mercedes.

Saison 2014
La terrible rechute de Red Bull
01/03/2014 À 15:49

Retrouvez plus d’articles sur F1i

Saison 2014
Face à l'attaque de Marchionne, Di Montezemolo défend Alonso
17/12/2015 À 11:55
Saison 2014
Pourquoi (selon Webber) Vettel a baissé de régime en 2014
07/05/2015 À 06:33