AFP

Alain Prost veut aider Jean-Eric Vergne

Prost veut aider Vergne à retrouver un volant
Par F1i

Le 20/08/2014 à 08:59Mis à jour Le 21/08/2014 à 15:25

S'il ne tarit pas d'éloges sur Max Vertsappen, Alain Prost estime pour autant que Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) mérite de poursuivre sa carrière en F1. Et il veut l'y aider.

Alain Prost a réagi à l’annonce de Toro Rosso de mettre un terme à sa collaboration avec le Français Jean-Eric Vergne pour titulariser l’adolescent Max Verstappen en Formule 1 à partir de la saison prochaine. Le Professeur déclare qu'il va faire jouer ses relations pour tenter d'aider son compatriote à trouver un volant pour rester en F1.

"J’estime qu’il mérite de poursuivre sa carrière en F1. En tout cas, je vais essayer de l’aider", annonce Prost. "Il y a déjà un moment que nous discutons et que je le conseille. Dans son malheur, JEV a au moins une chance, c’est d’apprendre tôt, en plein été, qu’il est libéré. On va tenter de lui trouver une suite en Grand Prix, car sincèrement je considère qu’il mérite de continuer en F1." "Il n’a pas démérité et a trop souvent connu des ennuis mécaniques. Je vais donc l’épauler et faire jouer mes relations", conclut Prost.

" Max a été programmé depuis son plus jeune âge "

Pour autant, Pros tes convaincu qu'en convaincant Max Verstappen, 16 ans, de rejoindre la filière Red Bull il y a tout juste huit jours, Helmut Marko a mis la main sur une pépite au potentiel énorme. "Il a été programmé depuis son plus jeune âge par un père qui est lui-même pilote automobile et ancien de la F1", juge-t-il. Max arrive au bon moment et atteint le but visé au départ, finir en F1 et devenir pilote de Grand Prix."

"Ce garçon a toujours eu une super cote. Ce qu’il a fait l’an dernier en karting, remporter le championnat d’Europe et le championnat du monde – interpellait déjà. Red Bull, au vu de ses performances en championnat d’Europe de Formule 3, où il a directement débarqué en sport automobile, décrochant huit victoires et occupant à ce jour la seconde place du classement, n’a pas hésité et l’a enrôlé."

"Ils ont bien fait et eu raison car Max est une pépite qui a un énorme potentiel. C’était franchement judicieux de le récupérer avant que d’autres ne le fassent. Et c’est à mon sens la raison pour laquelle cela s’est fait si vite", conclut Prost.

0
0