Nico Rosberg (Mercedes) est revenu sur son début de saison dans les colonnes du magazine allemand Auto Motor und Sport. Battu à plate couture par Lewis Hamilton (quatre pole positions et trois victoires à zéro) en quatre Grands Prix, le vice-champion du monde 2014 va aborder la saison européenne avec un retard de 27 points sur son équipier.
"Je n'ai qu'un œil sur le championnat, car ce n'est pas ma priorité pour le moment", confie-t-il. "Lewis a facilement contrôlé les courses jusqu'ici. C'est à chaque fois la même chose : au début du relais, il va lentement et ensuite il crée rapidement un écart. Et on ne peut pas faire grand-chose quand on pilote la même voiture."

Handicapé par l'absence de son chef mécanicien

Formule 1
Heureux de sa relation avec Bottas, Hamilton en profite pour tacler Rosberg
26/12/2017 À 10:50
Hamilton n'a pas été le seul adversaire de Rosberg ces derniers Grands Prix. Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen (Ferrari) ont également été des rivaux sérieux, surtout à Bahreïn.
"C'était assez agréable de se battre avec les Ferrari, même si c'était aussi stupide d'avoir à passer Sebastian deux fois pendant la course, juge-t-il. Une fois, ça passe, mais se faire prendre sa position deux fois à la faveur des arrêts au stand ?Cela s'explique en partie car mon chef mécanicien n'était pas là à Sakhir, il avait dû rentrer chez lui, et c'est un élément important de mon équipe. Il ne peut pas être remplacé à 100% lors d'un week-end de Grand Prix."

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Retrouvez plus d’articles sur F1i
Formule 1
Rosberg, Hamilton et la retraite...
28/11/2017 À 18:25
Grand Prix du Mexique
Rosberg : "Hamilton mérite amplement ce titre"
30/10/2017 À 13:10