Getty Images

Sebastian Vettel (Ferrari) resigne pour 3 ans chez Ferrari

Vettel en reprend pour trois ans avec Ferrari

Le 26/08/2017 à 12:35Mis à jour Le 26/08/2017 à 13:24

La Scuderia Ferrari a officialisé samedi matin l'extension de son contrat avec son pilote allemand Sebastian Vettel pour 2018, 2019 et 2020.

"La Scuderia a étendu son accord technique et sportif avec son pilote Sebastian Vettel pour les saisons de compétitions 2018, 2019 et 2020 de championnat du monde", a indiqué Maranello.

En arrivant à Spa, Sebastian Vettel avait jugé improbable une annonce pour Monza ni même pour l'étape suivante du Mondial, à Singapour. Peut-être pour préserver un semblant d'effet médiatique, devenu quasi inexistant depuis la déclaration de Lewis Hamilton, jeudi en conférence de presse, annonçant que l'Allemand ne serait pas son coéquipier en 2018.

Un communiqué préparé à l'avance par Ferrari aurait inclus des propos des principaux intéressés, à savoir Sergio Marchionne, président de Ferrari, et probablement aussi de Maurizio Arrivabene, directeur de l'équipe, en sus du pilote, c'est pourquoi on peut penser que l'écurie n'a pas maitrisé son timing. Surtout qu'elle réserve traditionnellement pour le Grand Prix d'Italie l'officialisation de son tandem pour la saison suivante.

Wolff a discuté avec Vettel cet été

Sebastian Vettel trois ans de plus en rouge, c'est un signal fort donné au paddock. La rumeur insistante prêtait en effet à l'Allemand en fin de contrat l'intention de ne prolonger que pour un an, dans l'attente d'une ouverture chez Mercedes. Non pas pour y remplacer Valtteri Bottas mais bien Lewis Hamilton, avec un statut de n°1.

Echaudé par la retraite de Nico Rosberg juste après son titre fin 2016, Toto Wolf, directeur de Mercedes Motorsport, aurait demandé au quadruple champion du monde de ne resigner que pour un an avec Maranello, dans le doute sur l'envie de Lewis Hamilton d'aller au bout de son bail avec l'écurie allemande, fixé à fin 2018. Samedi matin, Sky Sports a d'ailleurs confirmé que Wolff avait discuté avec Vettel cet été.

Début juillet, le magazine Auto-Hebdo avait révélé une proposition mirobolante de Ferrari à Vettel : un contrat de trois ans contre 120 millions d'euros, hors bonus et primes. A parapher au plus tard le 31 juillet. L'absence officielle de conclusion à cette date butoir avait fait croire à la poursuite des discussions.

On ignore quand la signature est finalement intervenue mais la base triennale de l'engagement de Vettel accrédite les termes financiers avancés par l'hebdomadaire français. A moins qu'entre-temps Lewis Hamilton ait renouvelé avec Mercedes, bloquant Vettel jusqu'en 2020. Peu probable mais possible.

Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix de Belgique 2017

Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix de Belgique 2017Getty Images

0
0