Getty Images

La grille de départ 2019 : Ocon et Grosjean toujours dans l'incertitude

Grille de départ 2019 : Ocon et Grosjean toujours dans l'incertitude

Le 11/09/2018 à 19:36Mis à jour Le 11/09/2018 à 23:54

SAISON 2019 - Avec les officialisations simultanées mardi de Räikkönen chez Sauber et Leclerc chez Ferrari, ce sont deux nouvelles places du plateau 2019 qui sont désormais occupées. Et deux possibilités en moins pour les Français Esteban Ocon et Romain Grosjean. Si le deuxième devrait prolonger l'aventure avec Haas, le pilote normand, lui, broie du noir.

Où atterrira Esteban Ocon sur la grille de départ de la saison 2019 ? Y figurera-t-il seulement ? Ces questions, déjà prégnantes depuis plusieurs semaines, sont encore plus d'actualité suite au chassé-croisé Räikkönen-Leclerc officialisé mardi ; le premier chez Sauber, le deuxième effectuant le chemin inverse vers Ferrari. Car ce double transfert - dans les tuyaux depuis quelques temps - prive définitivement les pilotes encore sans baquet de deux options pour 2019. Parmi eux, deux Français : Esteban Ocon (Racing Point Force India) et Romain Grosjean (Haas).

Ocon, ça sent le roussi

Preuve que les officialisations de mardi changent la donne du côté du pilote normand, Esteban Ocon a publié quelques heures plus tard un petit texte sur les réseaux sociaux pour livrer le fond de sa pensée actuelle. Un message assez fataliste qui démontre les difficultés du jeune homme à se projeter vers la saison prochaine. "Je dois remercier tout le monde pour ces gentils messages de soutien que je reçois chaque jour, écrit Ocon sur Twitter. Nous avons connu des situations difficiles avant et nous les avons toujours surmontées. Il n’y a rien eu de facile dans ma carrière, comme vous le savez. Je peux vous promettre que ce n’est pas aujourd’hui que je vais abandonner. Ma motivation est grande et ceux qui sont mes rivaux de longue date sont dans des top voitures, ce qui me donne encore plus faim. Je rêve F1, je m’entraîne F1, je mange F1, je joue F1, je pense F1… Je suis né pour courir et mon seul but est et restera d’être champion." Mais quand ? Et avec quelle voiture ?

Après deux saisons chez Force India, Ocon (21 ans), va quitter la désormais ex-écurie indienne. Récemment rachetée par plusieurs hommes d'affaires - dont la papa de Lance Stroll (Williams), qui va du coup très vite s'emparer d'un des baquets pour 2019 - l'équipe qu'il faut désormais appelée Racing Point Force India ne compte pas sur le Français et devrait probablement poursuivre avec Sergio Perez. Bien que régulièrement dominé par Ocon cette saison en qualifs, le pilote mexicain a l'avantage d'avoir des appuis financiers importants non négligeables pour Racing Point Force India au moment de sa reconstruction.

Ailleurs, Toro Rosso va continuer de lancer des pilotes issus de sa filière alors que Sauber et Haas, motorisées par Ferrari, n'envisagent pas une seconde de donner un volant à un pilote couvé par Mercedes et Toto Wolff. Dès lors, ne reste plus que Williams. En grande difficulté financière, l'écurie britannique devrait faire confiance à des pilotes payants pour 2019. Une donnée qui, à nouveau, n'avantage pas Ocon. A moins que Mercedes ne trouve un moyen de convaincre les dirigeants de Williams. Probablement la dernière option pour le jeune pilote français.

Grosjean dans l'attente

L'écurie américaine Haas, de son côté, n'a toujours pas officialisé ses pilotes pour la saison prochaine. D'où des interrogations légitimes dans l'esprit de son pilote français, Romain Grosjean. Auteur d'un début de saison catastrophique (0 point en 8 courses), l'ancien protégé de Renault a retrouvé des couleurs depuis six Grands Prix avec 27 points marqués (dont une 4e place). Présent dans les rangs de l'équipe US depuis son arrivée dans les paddocks en 2016, Grosjean a l'avantage d'accompagner les progrès de celle-ci (deux fois 8e au classement constructeurs en 2016 et 2017, actuellement 5e en 2018). Si son coéquipier Kevin Magnussen a pour le moment pris le dessus (49 points contre 27), le Franco-Suisse semble sur une bonne dynamique. Nul doute qu'un ou deux résultats encore convaincants pourraient être suffisants pour rempiler avec Haas en 2019.

Romain Grosjean (Haas) au Grand Prix de Italie 2017

Romain Grosjean (Haas) au Grand Prix de Italie 2017Getty Images

"J'espère que (la décision) tombera rapidement, a souligné Romain Grosjean dans 'Beyond The Grid', le podcast officiel de la F1. Je n'aime pas la saison des transferts. Beaucoup de choses sont en jeu. Dans les dernières courses, j'ai montré que j'étais au niveau que je devais avoir. Nous n'avons pas fini ce que nous avions à faire ensemble, parce que je veux en faire plus pour l'équipe. J'adorerais être le pilote Haas sur le podium, être celui qui porte les couleurs de Haas sur le podium." A Singapour le week-end prochain, histoire de définitivement éclaircir un horizon pour le moment brumeux ?

LA GRILLE 2019
Mercedes
Lewis Hamilton (GBR), Valtteri Bottas (FIN)

Ferrari
Sebastian Vettel (ALL), Charles Leclerc (MON/Sauber)

Red Bull (moteur Honda)
Max Verstappen (PBS), Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso)

Toro Rosso (moteur Honda)
Daniil Kvyat (RUS) ? Brendon Hartley (NZL) ? Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren) ? Un pilote japonais ?

Renault
Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull), Nico Hülkenberg (ALL)

McLaren (moteur Renault)
Carlos Sainz Jr (ESP/Renault), Lando Norris (GBR/filière McLaren)

Racing Point Force India (moteur Mercedes)
Sergio Pérez (MEX) ? Lance Stroll (CAN/Williams) ?

Williams (moteur Mercedes)
Sergey Sirotkin (RUS) ? Robert Kubica (POL) ? Esteban Ocon (FRA/Force India) ?

Haas (moteur Ferrari)
Kevin Magnussen (DAN) ? Romain Grosjean (FRA) ?

Sauber (moteur Ferrari)
Kimi Räikkönen (FIN), Marcus Ericsson (SUE) ? Romain Grosjean (FRA/Haas) ?

0
0