Getty Images

"Leclerc sera chez Ferrari au moins jusqu'en 2022, et ce n'est pas M. Simpson qui l'a signé"

"Leclerc sera chez Ferrari au moins jusqu'en 2022, et ce n'est pas M. Simpson qui l'a signé"

Le 15/09/2018 à 14:52Mis à jour Le 15/09/2018 à 14:58

TRANSFERTS - Maurizio Arrivabene, le directeur d'équipe de la Scuderia Ferrari, a révélé en conférence de presse FIA, vendredi à Singapour, que Maranello avait engagé Charles Leclerc (Sauber) pour les quatre prochaines saisons. Et que c'est lui qui l'avait voulu ainsi, et personne d'autre.

Maurizio Arrivabene a repris la main avec autorité sur le front médiatique concernant le transfert de Charles Leclerc chez Ferrari en 2019. On pensait feu l'ancien président de Ferrari, Sergio Marchionne, seul partisan de l'arrivée du prodige monégasque l'an prochain, en lieu et place de Kimi Räikkönen, bientôt 39 ans, et le directeur d'équipe de la Scuderia rangé à l'avis de Sebastian Vettel, farouche militant du statu quo. Il n'en était rien, à entendre le manager italien. Vendredi à Singapour, ce dernier a profité de la conférence de presse FIA pour affirmer qu'il avait été le premier maître d'œuvre du recrutement du pilote Sauber. Et expliqué pourquoi il l'avait contracté sur une longue durée.

"Quand on fait des choix comme celui-là, sur le pilote, on ne regarde pas le court terme mais également le long terme, a-t-il exposé. Il s'agit de l'avenir, et de comment on développe le talent d'un jeune talent, et qu'est-ce qu'on attend de lui dans le futur. C'est très simple. Ce n'est pas une décision prise par M. Simpson : c'est ma décision - après discussion avec le top management -, ce qui prend en considération beaucoup, beaucoup de facteurs." En clair, la décision n'a pas été pris à la légère.

Charles Leclerc - Sauber 2018

"Le bon choix, pour nous et pour Kimi"

Kimi Räikkönen est le dernier champion du monde de Ferrari, en 2007, il fait partie des meubles mais Maurizio Arrivabene n'a pas douté au moment de trancher. "Ça n'a rien à voir avec le respect que j'ai pour Kimi, une super personne et un super pilote. Mais il fallait faire un choix d'avenir pour le team, et je pense que nous avons fait le bon choix, pour nous et pour Kimi", a-t-il dit.

"La première erreur à faire serait de lui mettre trop de pression, a-t-il poursuivi. Ce pourrait être, potentiellement, une énorme erreur. J'ai signé Charles en novembre 2016, ou novembre 2015 pour ce qui est du contrat avec la Ferrari Driver Academy. Dans ce contrat, nous avons trace son avenir en Formule 1, tout comme celui de Giovinazzi. Et ça veut dire que nous avons changé un peu la façon d'organiser la Ferrari Driver Academy mais aussi la façon de développer le talent à l'avenir."

"Charles Leclerc n'est donc pas une grosse surprise, il est l'une des plus doués. Dieu merci, il a grandi avec nous et j'espère qu'il va continuer sa carrière avec nous, au moins jusqu'en 2022, assurément", a-t-il conclu.

Le Monégasque de 20 ans managé par Nicolas Todt, le fils de Jean Todt, emblématique directeur de la Scuderia, s'est donc engagé pour quatre ans avec Marenello, un bail d'une durée exceptionnelle qui ne fait que renforcer la confiance qu'à la marque dans son choix.

0
0