C'est l'une des nombreuses idées évoquées pour "moderniser" la Formule 1. Un temps mis sur la table, le projet des "grilles inversées" a été tué dans l'œuf. Au contraire, par exemple, des courses sprints, qui pourraient s'étendre à d'autres Grands Prix, dès 2022. Et pour Alain Prost, c'est un sacré soulagement. Le "Professeur" ne voulait pas voir les meilleurs pilotes d'une qualification s'élancer depuis le fond de grille, et inversement.

"Sieste", "génération Y" et "fanfare" : la course sprint, un concept à parfaire

Le directeur non-exécutif d'Alpine était prêt à mettre son poste en jeu pour s'opposer à l'instauration de ce format dans la discipline reine des sports automobiles. "La grille inversée, je déteste ça. Je déteste ça, a répété le quadruple champion du monde dans un podcast d'Alpine. S'ils introduisaient la grille inversée en Formule 1, je pense que je quitterais ce sport parce que c'est le pire que l'on puisse faire pour l'idée de la Formule 1. Je préfère la domination d'une équipe parce qu'elle a fait le meilleur travail plutôt que ça. Je suis très traditionaliste mais je suis ouvert."
Saison 2022
Un record de 23 courses, le GP de France le 24 juillet : Le calendrier 2022 dévoilé
15/10/2021 À 16:38
Il faut comprendre pourquoi on veut prendre ces décisions
Pas opposé aux nouveautés, "heureux de tester des choses quand c'est possible", le Français, détenteur du record de 51 victoires en Grand Prix avant d'être dépassé par Michael Schumacher, s'est dit très attaché à l'ADN de la F1. Et à ce qui est sa raison d'être. "La Formule 1 doit rester une sorte de tradition, c'est-à-dire la technologie et le sommet du sport automobile, a-t-il précisé. Il faut comprendre pourquoi on veut prendre ces décisions, ce qu'il y a derrière. La meilleure équipe doit gagner parce qu'elle est la meilleure, parce que c'est l'esprit et le but de la F1."
D'autres dirigeants, comme Günther Steiner, directeur d'équipe de Haas, avaient défendu l'idée de tester la grille inversée mais cette hypothèse avait complètement été rejetée par les pilotes.

Ricciardo, Norris, Brown, les hommes derrière le retour de Mclaren

Saison 2022
Saison plus dense, plus courte avec sept ou huit "courses sprint" en 2022 : Domenicali confirme
04/10/2021 À 10:31
Saison 2022
Rendez-vous le 8 mai 2022 : Le Grand Prix de Miami fait son entrée dans le calendrier
23/09/2021 À 13:57