Alors que tout le paddock du Grand Prix de France considère pour acquis le remplacement de Valtteri Bottas par George Russell chez Mercedes en 2022, Toto Wolff a appelé à la retenue sur le dossier le plus brûlant de la rubrique transferts en Formule 1.
Libres 3 : Verstappen met une claque aux Mercedes
Vendredi au Castellet, le directeur de Mercedes Motorsport a martelé qu'il n'avait pris aucune décision au sujet de l'occupant de baquet de la deuxième W13 l'an prochain, et qu'il faudrait même s'armer de patience. "Quelque part cet hiver, a-t-il répondu à autosport.com, à une question sur le moment de sa décision. Mais je ne sais pas si ça sera en décembre, en janvier ou en février."
Grand Prix de France
Pérez a presque tout bon : pourquoi il peut être un atout décisif pour Verstappen
18/06/2021 À 20:40
L'Autrichien, également directeur d'équipe et actionnaire de Mercedes F1, qui n'avait pas apprécié que Lewis Hamilton ait resigné tard cette année (le 8 février), avait fixé la pause estivale, soit le 2 août au lendemain du Grand Prix de Hongrie, comme limite pour parapher les contrats de ses pilotes 2022.

Verstappen : "Je suis actuellement au summum de mon pilotage"

Bottas devra être régulier

Ce ne sera donc pas le cas, et on ignore même le stade d'avancement des discussions avec Lewis Hamilton, qui serait partant pour prolonger d'un an. Néanmoins, cette incertitude ajoutée au fait que l'Anglais ne voudrait pas de George Russell comme coéquipier - même s'il s'en défend - pourrait expliquer le revirement de Toto Wolff sur le dossier.
L'Autrichien aurait ainsi tout intérêt à assurer la prolongation de Lewis Hamilton, afin ensuite de mettre son pilote leader devant l'évidence d'un remplacement de Valtteri Bottas, si ce dernier poursuivait effectivement sa mauvaise série de résultats. "Il est hautement possible (d'attendre cet hiver) parce que nous avons toujours été engagés et loyaux avec les pilotes. Et c'est ce que nous faisons. Le principal critère est la régularité dans la performance", a ajouté Toto Wolff.

Boullier : "S'il n'y a plus de chicane, il n'y a plus d'intérêt pour les spectateurs"

Saison 2022
Ferrari n'imposera plus un pilote à Alfa Romeo
16/07/2021 À 16:56
Saison 2022
La révolution est en marche : voici la Formule 1 de 2022
15/07/2021 À 14:49