Vous communiquez sur un intérêt important pour votre Grand Prix. Qu'en est-il ?
Tom Garfinkel : La demande a été très forte. Plus de 200.000 personnes ont manifesté leur intérêt pour l'achat de billets (début septembre, ndlr). Environ 25% ou plus viennent de l'extérieur des États-Unis, mais il y a eu beaucoup d'intérêt aux États-Unis, d'endroits aussi éloignés que la Californie ou New York. (...) Nous travaillons sur notre capacité d'accueil, mais je pense que nous allons probablement nous limiter à environ 80.000 spectateurs la première année, puis augmenter au fil du temps.
La F1 a pour objectif de conquérir les Etats-Unis. Vous focalisez-vous sur le public américain ?
Saison 2022
Zhou en hommage à Kobe, Pérez à Zamorano, Ricciardo à Earnhardt… Les secrets des numéros de course
18/01/2022 À 22:06
T. G. : Je ne dirais pas qu'on essaye de choisir les caractéristiques démographiques de notre public. Je m'attends à un public largement international, et je pense qu'il y aura aussi beaucoup de gens venant de tous les États-Unis. C'est ce que nous voyons jusqu'à présent en termes de demande. (...) Pour l'heure, l'objectif est de construire le circuit, de tout faire fonctionner dans les temps et de répondre à la demande comme elle vient. Mais il y a eu beaucoup d'intérêt, tant de la part des sponsors que des fans de course automobile et des personnes qui veulent faire l'expérience de la F1 aux États-Unis.
https://i.eurosport.com/2019/11/04/2709915.jpg
Ressentez-vous un "effet Netflix", avec la série consacrée au championnat ?
T. G. : Certainement. Ces deux dernières années, aux États-Unis en particulier, la série a fait grimper le nombre de fans, surtout chez les jeunes. Beaucoup d'adolescents et de jeunes dans leur vingtaine sont tombés amoureux de ce sport grâce à Netflix.
Vingt-trois Grand Prix sont prévus l'an prochain. Comment se faire une place dans un calendrier aussi dense ?
T. G. : Nous espérons que notre course sera un peu différente. C'est la deuxième aux États-Unis et nous essayons de créer un circuit qui offre de fantastiques opportunités de dépassement et de grands Grands Prix. L'événement lui-même, avec ses nombreuses options d'hospitalité et de restauration et le fait qu'il reflète la culture de Miami, sera unique. C'est une ville attractive en termes de culture, d'art, de musique, de nourriture, de mode et de sport. Nous pensons donc qu'elle se distinguera d'elle-même. (...) Il y a tellement de cultures différentes qui s'y côtoient, c'est un endroit dynamique et en pleine croissance. (...) Miami est aussi une destination que les gens veulent visiter. Il y a beaucoup de choses à faire là-bas et à proximité. Les gens vont probablement venir plus tôt et rester plus tard, dans de nombreux cas, et en faire un lieu de vacances.
La ville de Miami Gardens, où aura lieu la course, est éloignée d'une trentaine de kilomètres de la touristique Miami Beach. Avez-vous prévu des événements en centre-ville ?
T. G. : Il y aura des événements à Miami Beach, à Brickell et dans le centre-ville. Mais le circuit et notre campus sportif (avec le Hard Rock Stadium, antre de l'équipe de football américain des Miami Dolphins et site du tournoi de tennis de Miami, ndlr) se trouvant à Miami Gardens, il se passera beaucoup de choses là-bas.
https://i.eurosport.com/2019/03/20/2548101.jpg
Avez-vous prévu d'impliquer les autres équipes sportives locales ?
T. G. : Les Dolphins étant basés ici, ils seront impliqués, et d'autres équipes ont exprimé leur intérêt. Je suis sûr que leurs propriétaires, certains de leurs athlètes et de leur staff s'impliqueront.
Il a été compliqué de trouver un site pour accueillir ce GP à cause des réticences des habitants dans le centre de Miami. Quels sont vos rapports avec la communauté à Miami Gardens ?
T. G. : Ils sont très bons. Ça a été un processus d'éducation et nous avons écouté certaines de leurs préoccupations. Nous avons construit une relation solide avec les dirigeants de la communauté et je pense que la course va apporter toutes sortes de bienfaits économiques et autres à l'ensemble de la région (sud de la Floride, ndlr), mais surtout aux gens de Miami Gardens. (...) Nous avons toutes sortes de choses en cours: des initiatives philanthropiques locales, une billetterie destinée aux résidents, nous avons organisé un événement autour de la F1 pour les habitants. Nous avons embauché localement pour construire le circuit et nous aurons des vendeurs de nourriture locaux, notamment.
Saison 2022
Prost raconte son mal-être chez Alpine : "Rossi voulait toute la lumière"
18/01/2022 À 09:05
Saison 2022
Un silence stratégique : Pourquoi Hamilton et Mercedes entretiennent le doute
17/01/2022 À 23:18