Getty Images

Sergio Marchionne : "Liberty ne comprend rien. Qu'on nous laisse travailler... ou Ferrari partira"

Marchionne attaque (encore) Liberty Media et réitère sa menace de départ

Le 06/03/2018 à 18:27Mis à jour Le 06/03/2018 à 18:34

FORMULE 1 - Quand Sergio Marchionne prend la parole, c'est rarement anodin. Lors d'une conférence de presse organisée du côté de Genève ce mardi, le président de la Scuderia Ferrari a de nouveau (sévèrement) taclé Liberty Media. Et il en a profité pour réitérer ses menaces de départ.

S'il y a une bien une chose qu'on ne peut pas reprocher à Sergio Marchionne, c'est son franc-parler. Dans un monde où la langue de bois est souvent reine, le patron de la Scuderia Ferrari est du genre à dire tout haut ce qu'il pense tout bas. Et que ça plaise... ou non. Comme souvent depuis l'arrivée de Liberty Media à la tête de la F1, Marchionne a de nouveau affirmé ce mardi son désaccord avec la politique menée.

" On veut un choix clair "

"Nous continuons à croire qu'il est possible d'avoir un projet commun et partagé pour le futur de la F1", a tout d'abord martelé le président de la Scuderia Ferrari. "On veut un choix clair sur la protection de l'ADN de ce sport, dans lequel Ferrari fait partie. On ne veut pas qu'il soit changé pour des raisons commerciales ou de spectacle. Nous, on s'intéresse aux aspects techniques et je crois que Liberty n'y comprend rien", poursuit ainsi Marchionne.

Difficile de faire plus clair, non ? "Eux, ils doivent s'occuper du spectacle. C'est à nous de répondre sur le règlement. Et si cette possibilité est enlevée, je ne vois pas ce qu'on irait faire sur la piste. Que Liberty nous laisse travailler, sinon on ira voir ailleurs", conclut le dirigeant italien, qui explique que si "l'on ne peut plus différencier un concurrent de l'autre d'un point de vue technique", alors ce sport "ne l'intéresse plus". La balle est dans le camp de Liberty...

0
0