F1i

Synthèse du Grand Prix : la surprise Kimi, le gros lot Alonso, le label Vettel

Synthèse du Grand Prix : la surprise Kimi, le gros lot Alonso, le label Vettel
Par F1i

Le 04/11/2012 à 19:53

De notre partenaire F1i

Voilà une course mouvementée sur un circuit a priori peu propice au grand spectacle, si l'on excepte son décor des mille et une nuits. La victoire inattendue de Kimi Räikkönen pour le Lotus F1 Team n'est pas volée, malgré l'abandon malheureux d'un irrésistible Lewis Hamilton, et il faut saluer le légendaire flegme d'Iceman pour aller chercher un succès populaire qui va aider son équipe à progresser. Mais le duel pour le championnat a aussi été palpitant tout au long de ce Grand Prix un peu fou, perturbé à deux reprises par des collisions provoquant des neutralisations sous régime de voiture de sécurité, ce qui a permis à Sebastian Vettel de réussir une sensationnelle remontée.

Le tenant du titre était pourtant un genou à terre après l'incident des qualifications qui l'avait relégué à la lanterne rouge au départ et il a semblé un peu nerveux dans les premiers tours, pressé de revenir aux avant-postes. Malgré une touchette et une collision évitée de justesse derrière Ricciardo sous safety car, Vettel a été éblouissant en saisissant sa chance pour arracher une place sur le podium au prix d'un spectaculaire dépassement sur la McLaren de Button en vue de l'arrivée. Devant lui, Fernando Alonso a parfaitement géré la course après des qualifs difficiles et il a inquiété jusqu'au bout ce diable de Räikkönen dans les derniers tours. Sans doute un peu surpris et déçu de voir Vettel le rejoindre sur le podium, Alonso n'en a pas moins réduit l'écart à 10 points avant les deux derniers Grands Prix qui se disputeront à une semaine d'intervalle aux USA et au Brésil, avec la perspective de voir la course au titre nous tenir en haleine jusqu'au bout.

Derrière les gros bras du championnat, on a apprécié la performance de Pastor Maldonado enfin dans les points après un nouvel exploit aux essais, et les gros points marqués par Kamui Kobayashi pour Sauber. A l'inverse, les nombreux accrochages dans le peloton ont rendu ce Grand Prix trop décousu à cause de pilotes impatients ou maladroits, immatures ou frustrés, selon les circonstances. Les positions dans les classements généraux étant quasiment figées, seule l'attribution de la couronne mondiale reste encore incertaine. Personne ne s'en plaindra...

Revivez en images le podium du Grand Prix d'Abou Dhabi dans notre galerie.

0
0