Motorsport.com

Albon, d'une carrière dans l'impasse à Red Bull en 18 mois

Albon, d'une carrière dans l'impasse à Red Bull en 18 mois
Par Motorsport.com

Le 12/08/2019 à 19:40Mis à jour Le 12/08/2019 à 20:03

Il y a un an et demi, personne n'aurait prédit un tel destin à Alexander Albon, promu chez Red Bull Racing à partir du Grand Prix de Belgique. Voici l'histoire d'un pilote propulsé aux avant-postes quand personne ne l'y attendait.Pour , l'ascension des formules de promotion avait tout des montagnes russes. Champion d'Europe et vice-Champion du monde de karting, Albon avait rejoint le Red Bull Juni

Il y a un an et demi, personne n'aurait prédit un tel destin à Alexander Albon, promu chez Red Bull Racing à partir du Grand Prix de Belgique. Voici l'histoire d'un pilote propulsé aux avant-postes quand personne ne l'y attendait.

Pour , l'ascension des formules de promotion avait tout des montagnes russes. Champion d'Europe et vice-Champion du monde de karting, Albon avait rejoint le Red Bull Junior Team en 2012 avant d'en être écarté dès la fin de cette campagne, sa première en monoplace, conclue à la 38e place du championnat d'Eurocup Formule Renault 2.0. Cela dans un contexte familial difficile, puisqu'en octobre 2012, sa mère Kankamol avait été condamnée à six ans de prison pour fraude dans un trafic de supercars.

Lire aussi :

Albon a rebondi au sein du programme de jeunes pilotes de l'écurie Lotus F1 et a persévéré en Formule Renault, classé troisième de l'Eurocup en 2014 avant une septième place convaincante lors d'une saison 2015 particulièrement compétitive en F3 Europe. Mais Lotus a alors été racheté par Renault, et l'Anglo-Thaïlandais s'est de nouveau retrouvé sans le soutien d'une écurie de Formule 1.

Le vainqueur Alexander Albon, DAMS

Résultats :

Alexander Albon, Nissan e.Dams

Lire aussi :

Alexander Albon, Toro Rosso STR14, en tête-à-queue

Lire aussi :

 aura ainsi toutes les cartes en main pour décider de l'identité du partenaire de Verstappen en 2020 : Gasly, Albon, Kvyat... voire une surprise ? À ce stade, aucune piste ne peut être exclue.

Alexander Albon, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
0
0