La saison de Formule E est lancée. Au lendemain de la victoire de Nyck de Vries lors de la course d'ouverture, Sam Bird a décroché sa première victoire de la saison lors de la course 2, disputée sur le circuit de Diriyah, samedi, en début de soirée. Habitué à la gagne dans la discipline, Bird a ajouté un dixième succès à son compteur. Transfuge de chez Jaguar, il a aussi décroché sa toute première victoire avec la firme de Blackpool.

Bird : "Très content d'offrir cette victoire à Jaguar"

Au classement général, De Vries, auteur d'un zéro pointé samedi, reste en tête avec 29 points. Bird (25 points) et Frijns (22 points) le suivent de près.
Diriyah ePrix
Dépassements, guerre interne et drapeau rouge : la course 2 était complètement folle
27/02/2021 À 19:25
Très animée, la course n'est pas allé à son terme. La faute au crash de Sébastien Buemi qui a envoyé sa Nissan dans le mur à douze minutes du drapeau à damiers. Septième de la course à ce moment, le Suisse a perdu de gros points avec ce crash. Après huit minutes sous régime de voiture de sécurité, la course n'est pas allée jusqu'au bout. Bird, intouchable dans le final après avoir pris les commandes de la course à 17' minutes de la fin, a devancé Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et António Félix da Costa (DS Techeetah).

Pénalisé, Vergne a vécu une course "montagnes russes"

Le Français Jean-Eric Vergne, initialement classé 3e, a été pénalisé de 24 secondes pour ne pas avoir pris son deuxième "attack mode" et termine finalement 12e. Ce mode attaque permet à un pilote de disposer de puissance supplémentaire temporairement mais il doit pour ce faire allonger sa trajectoire dans l'un des virages du circuit. Alors qu'on attendait son déclassement quelques minutes après l'arrivée de la course, Vergne avait participé à la cérémonie du podium.

Frijns : "Il fallait être bon en qualifications"

Cette décision de la direction de course est venue achever une épreuve mouvementée pour le Français. Il est d'abord passé tout près de la correctionnelle avec son coéquipier António Félix da Costa. Ralenti par une attaque ratée sur Bird, alors 2e et bientôt premier, à 17 minutes du terme, le Portugais, champion du monde en titre, s'est retrouvé sous la menace du Français qui ne s'est pas fait prier pour le dépasser au terme d'un mano a mano coriace.
La réplique du champion sortant a été cinglante : Da Costa a failli envoyer le Tricolore dans le mur quelques virages après avoir perdu sa 3e place. Voir les deux monoplaces à l'arrivée peut être qualifié de miracle. Le débriefing de course de l'écurie DS Techeetah vaudra le détour. Vergne, qui avait laissé passer son coéquipier pour qu'il prenne son mode attaque, l'a d'ailleurs souligné après la course : "On verra tout ça en interne." La rivalité Vergne - Félix da Costa, elle, plus forte que jamais. Mais le grand perdant du jour, c'est bien Vergne.

Vergne sur l'accrochage avec Da Costa : "On verra ça en interne"

Diriyah ePrix
En plein essor, labelisée "Championnat du monde", la Formule E a trouvé sa place à côté de la F1
25/02/2021 À 20:50
Formule E
Alexander Lynn remporte la 2e course à Londres
25/07/2021 À 18:26